Forum Index


Résilience : Capacité d'une famille, d'un groupe ou d'une structure à s'adapter et rebondir suite à un choc violent.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

La consommation de plantes sauvages

 
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> La transition au quotidien -> L'alimentation et l'eau
Previous topic :: Next topic  
Author Message
patoche
Transitionnistes

Offline

Joined: 23 Oct 2010
Posts: 207

PostPosted: 10/11/2010, 18:12    Post subject: La consommation de plantes sauvages Reply with quote

C'est gratuit (dans la nature) et c'est bon pour la santé (plein de nutriments) .

Tout est là : http://www.couplan.com/fr/boutique/livres-type.php?type=plantes%20sauvages
L'encyclopédie des plantes sauvages comestibles : http://www.couplan.com/fr/boutique/livres-type.php?type=encyclopedies
Plantes médicinales : http://www.couplan.com/fr/boutique/livres-type.php?type=medicinales
Back to top
Publicité






PostPosted: 10/11/2010, 18:12    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Phyvette
Modérateur

Offline

Joined: 30 Oct 2010
Posts: 443
Localisation: viroflay

PostPosted: 13/11/2010, 23:33    Post subject: La consommation de plantes sauvages Reply with quote

Cet été j'ai découvert une herbe de près salé, sauvage, et qui pousse en abondance en bord de mer uniquement dans l'estran, et au bord de marais salés en Lorraine. Délicieusement charnue, croquante, et fortement salé.
Elle pousse à foison dans la baie de Somme et la Baie de l'Authie, de la décroissance vrais de vrais et qui ne suppose aucun sacrifice, bien au contraire.
J'en ai mangé sur place, comme on mange des cerises sur l'arbre, j'en fais en salade, et cuisinées façon haricot verts au beurre.

Ha j'allais oublier ; c'est la salicorne, vous trouverez tout sur elle grâce à Google.



_________________
n°1
n°2
n° 3
Back to top
Crevette
Membre

Offline

Joined: 29 Oct 2010
Posts: 605
Localisation: Finistère Phare-Ouest

PostPosted: 01/12/2010, 20:46    Post subject: La consommation de plantes sauvages Reply with quote

Ici, on a des aloe vera!

Attention à ne pas prendre toute la plante!
Ce sont les plantes qui empèchent l'érosion des dunes en retenant le sable avec leurs racines.

Si vous arrachez tout, c'est le sable qui se barre!
_________________
La nature, c'est ce que nous sommes, et tout ce que nous avons.
Back to top
patoche
Transitionnistes

Offline

Joined: 23 Oct 2010
Posts: 207

PostPosted: 17/08/2011, 21:18    Post subject: La consommation de plantes sauvages Reply with quote

Attention, le seul intérêt de Couplan sont ses connaissances en botanique et survie douce, sinon c'est un connard .

http://absurbe.revolublog.com/echange-de-mail-entre-soja-et-moi-meme-avec-f…
L'avant dernier commentaire est pas mal aussi .
Back to top
Leaf
Membre

Offline

Joined: 05 Jul 2011
Posts: 120
Localisation: Aquitaine

PostPosted: 22/08/2011, 21:20    Post subject: La consommation de plantes sauvages Reply with quote

Pour ne pas payer des fortunes pour acquérir ce savoir, qui devrait normalement être dispensé gratuitement de la maternelle au lycée, il reste "l'herbier". Rien n'oblige à cueillir et à sécher, on peut prendre en photo ou ne rien faire si on a une bonne mémoire. Perso après chaque ballade j'essaye d'identifier et de retenir une plante rencontrée. Si on se ballade souvent et qu'on s'oblige à se les remémorer à chaque rencontre, ça rentre et ça reste.

Quelques réserves sur la consommation des plantes sauvages :

- Éviter ce qui pousse en bord de route, c'est bourré de polluants (et ça fait chier quand on aime la confiture de mûres).
- Éviter de consommer cru ce qui pousse trop bas (l'échinococcose, ça peut être dangereux).
- Éviter ce qui pousse sur les exploitations agricoles usant de produits phytos. Encore plus vrai pour les exploitations viticoles.
- En cas de doute, s'abstenir (en particulier avec les ombellifères). Sur le forum de DM, un membre avait confondu Arum et Bardane (et avait goûté...l'Arum). Pourtant, lorsqu'on connait ces deux plantes, impossible de se tromper.
- Ne pas accorder trop de crédit à la technique "goûter un petit morceau, attendre une heure, puis si tout va bien c'est bon"... on ne ressent l'effet de certaines toxines qu'après en avoir ingéré une certaine quantité (l'oseille est un bon assaisonnement, et un poison potentiellement mortel si on excède quelques centaines de grammes).

Ceci dit : vive les plantes sauvages. Smile
Back to top
Cicyle
Membre

Offline

Joined: 22 Jan 2011
Posts: 194
Localisation: Gers

PostPosted: 29/08/2011, 20:54    Post subject: La consommation de plantes sauvages Reply with quote

quand je me balade, j'ai toujours des sacs plastiques avec moi.
Je ramène toujours qq choses qq soit la saison: mûres, cynerrhodon, orties (heu, mieux vaut des gants !!), noisettes, chataignes, houblon sauvage (j'en n'ai trouvé qu'une fois)..........
j'adore les plantes mais j'arrive pas à les retenir. Je retiens mieux quand je suis avec qqn qui me montre et explique.
Faudrait que j'adopte l'idée de la photo.
je me suis offert le bouquin de Couplan, la cuisine sauvage, plus facile à consulter que sur l'ordi.
C'est assez technique, faut vraiment s'immerger et bosser sa botanique ! et cher ! mieux vaut le lien internet. mais bon, j'ai bien les bouquins, ça tombe pas en panne.

c'est marrant, j'ai vécu en ville mais on se baladait dans la campagne. Mon père, gosse de la ville, n'y connait rien en plantes. Pour lui, toutes les plantes sont suspectes et du poison. j'ai eu mon enfance bercée par "touche pas c'est du poison !"
bon, il avait pas tout à fait tort, mieux vaut prévenir que guérir. il m'a regardé bizarrement quand je lui ai présenté mes confitures et sirops à base de sureau fleurs et baies (d'accord, le yèbre est toxique mais quand on connait, on peut pas confondre).
le problème est maintenant inverse. Mes gosses me voient sucer les cynérhodons (au bon gout d'orange) et veulent gouter à tout. faut faire la police comme mon père en attendant qu'ils apprennent !! (un peu jeunes 3 et 6 ans).

on fait d'excellentes recettes à bases de plantes sauvages. la cueillette, la préparation m'amusent énormément.
Mon muscat "fleurs de sureau" a eu un grand succès l'année dernière. j'en prépare 10 litres pour ce noël. si quelqu'un veut la recette, envoyez un MP
_________________
L'Avenir fait peur, construisons le !
Back to top
Anonyme1


Offline

Joined: 18 Jun 2011
Posts: 185

PostPosted: 29/08/2011, 21:11    Post subject: La consommation de plantes sauvages Reply with quote

Moi aussi j'ai les mêmes réactions de la part de la famille quand je mange des feuilles d'orties, plantain, amaranthe, trèfles, pissenlit...

Une astuce pour les orties : les poils sont moins piquants dessous la feuille, il faut les ramasser en pliant la feuille vers l'intérieur. C'est rare que ça pique l'intérieur des mains de toute façon, ça m'est jamais arrivé, et puis y'a un seuil d'adaptation physiologique je pense.

Sinon, les sacs plastiques c'est mauvais, les plantes sont étouffées (effet de serre). Prend un sac en coton ou autre truc naturel qui respire.
Back to top
boubernin
Membre

Offline

Joined: 17 Nov 2011
Posts: 31
Localisation: marambat

PostPosted: 16/09/2012, 20:36    Post subject: La consommation de plantes sauvages Reply with quote

salut
Cette année je n'ai pas desherbé et du coup j'ai en quantité de l'amaranthe sauvage;j'ai lu que les graines largement utilisé par les incas sont une bonne source de protéines et de vitamines.
Donc j'en est récoltée et je m' aperçoit que les graines sont trés petites et difficiles à trier de leur enveloppe;les deux sont très légers.
Quelqu'un en aurait déjà utilisé ?
Back to top
postdave
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 847
Localisation: Sud Ouest

PostPosted: 16/09/2012, 21:17    Post subject: La consommation de plantes sauvages Reply with quote

Je plante chaque année de l'amarante (biaugerme, rouge). Les feuilles nourrissent la volailles en été, et les graines sont effectivement cauchmardesques à trier. je n'ai pas trouvé mieux que laisser sécher, puis taper dans un sac poubelle.
Back to top
Ramite
Modérateur

Offline

Joined: 18 Oct 2010
Posts: 1,051
Localisation: Gers

PostPosted: 17/09/2012, 05:11    Post subject: La consommation de plantes sauvages Reply with quote

L'amarante sauvage est quasiment impossible à récolter car il faudrait la décortiquer. De plus elles ont des graines noires qui n'ont aucun goût. Il existe quantité de variétés d'amarantes cultivées pour leurs graines, qui sont très productives (parfois 1/2kg par pied). Avant de les ressemer, il faut justement retirer les quelques graines noires, qui sont issues du croisement avec les sauvages, et qui, une fois plantées, donnent des amarantes piquantes aux graines collées à leurs enveloppes.

Les jeunes feuilles de l'amarante sauvage sont par contre excellentes en épinards.
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Back to top
Visit poster’s website
boubernin
Membre

Offline

Joined: 17 Nov 2011
Posts: 31
Localisation: marambat

PostPosted: 17/09/2012, 19:28    Post subject: La consommation de plantes sauvages Reply with quote

merci
j'en ai trié longuement pour une mini quantité.
Les graines s'ouvrent comme le quinoa,elles sont croustillantes mais sont vraiment trop petites.
J'essaierai des variétés cultivés alors.
Back to top
Crevette
Membre

Offline

Joined: 29 Oct 2010
Posts: 605
Localisation: Finistère Phare-Ouest

PostPosted: 18/09/2012, 18:40    Post subject: La consommation de plantes sauvages Reply with quote

Ben chez moi, l'amarante sauvage pousse spontanément Okay Et elle monte à environ 1m...
_________________
La nature, c'est ce que nous sommes, et tout ce que nous avons.
Back to top
Ramite
Modérateur

Offline

Joined: 18 Oct 2010
Posts: 1,051
Localisation: Gers

PostPosted: 18/09/2012, 19:25    Post subject: La consommation de plantes sauvages Reply with quote

Crevette wrote:
Ben chez moi, l'amarante sauvage pousse spontanément Okay Et elle monte à environ 1m...


Oui, normal. Mais ce sont les graines, qui sont minuscules.

L'amarante cultivée monte de 2 à 3m, et produit des graines d'environ 1mm.
Pour manger les feuilles de l'amarante sauvage, il faut le faire au début de la levée, lorsqu'elles font 15/20cm, et récolter la tête principale (ça tombe bien, c'est le moment où il faut les désherber). C’est aux alentours du mois de juin (maintenant elle est devenue trop coriace). Idem pour le chénopode, qui d'ailleurs est plus tendre, et donc encore meilleur, en épinard (poêlé, avec un peu de crème fraiche).
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Back to top
Visit poster’s website
boubernin
Membre

Offline

Joined: 17 Nov 2011
Posts: 31
Localisation: marambat

PostPosted: 18/09/2012, 19:52    Post subject: La consommation de plantes sauvages Reply with quote

Le chénopode est très bon
J'en ai même vendue sur le marché (très cher bien sur sinon ça ne se vend pas D )
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> La transition au quotidien -> L'alimentation et l'eau All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation