Forum Index


Résilience : Capacité d'une famille, d'un groupe ou d'une structure à s'adapter et rebondir suite à un choc violent.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le cheval

 
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> La transition au quotidien -> L'énergie, les déplacements
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Crevette
Membre

Offline

Joined: 29 Oct 2010
Posts: 605
Localisation: Finistère Phare-Ouest

PostPosted: 24/11/2010, 20:52    Post subject: Le cheval Reply with quote

Comment s'occuper d'un cheval?

Le cheval fut domestiqué il y a fort longtemps, et accompagne les hommes depuis.
La 1ère utilité du cheval est le transport, et ensuite le trait.

Contrairement à l'âne, le cheval (beaucoup moins rustique) est un animal noble un peu "snob", il a des goûts de "luxe" et ne débroussaille pas. Il ne mange pas les ronces, le rumex...
Enfin bon, ne lui en voulons pas.

Il doit être dressé.

Donc si vous savez comment faire avec le cheval, vous pouvez en parler ici.
_________________
La nature, c'est ce que nous sommes, et tout ce que nous avons.
Back to top
Publicité






PostPosted: 24/11/2010, 20:52    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 24/11/2010, 21:06    Post subject: Le cheval Reply with quote

J'ai sur mon point de chute des amis d'enfance, qui sont éleveurs de chevaux. Sublimes chevaux.
Lorsqu'ils m'ont écouté sur ma présentation du Peak Oil, ils se sont presque excusés d'avoir un 4x4 (pourri) pour tracter leurs chevaux. Comme quoi ils ne sont pas assez venus voir les monstrueux 4x4 à Paris débouler à côté des vélib apeurés. Laughing

Il y a un souci depuis quelques années : ils ont perdu quelques chevaux avec la maladie de Lyme. Une sacrée saloperie (maladie bactérienne, par les tiques). Je connais des personnes aussi qui l'ont. Elle est devenue la plus fréquente de toutes les maladies transmises à l'Homme par des tiques dans l'hémisphère nord.

Sinon, élever un cheval, cela demande un plein temps et c'est un coût au prix fort. Je vais voir mes amis régulièrement et fait faire du cheval à mon enfant, chez eux.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Brouckaert Yves
Membre

Offline

Joined: 21 Oct 2010
Posts: 355

PostPosted: 24/11/2010, 23:22    Post subject: Le cheval Reply with quote

Oui, la maladie de lyme qu'on attrappe bêtement en bâtifolant dans les herbes sauvages. Surtout je crois près d'un marais ou une zone de marécages.
De quels chevaux parles-tu Alter ? Moi, j'avais écrit, ce soir mon pensum. A savoir comment apprivoiser un jeune cheval (de trait) ardennais.

J'ai plusieurs pages, mais je pense avoir brûlé des étapes. Aussi le reprendrai-je demain.

Yves
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 25/11/2010, 06:57    Post subject: Le cheval Reply with quote

Je crois, de mémoire, des Anglo arabe ou Arabe. Mais ils ont réussi à faire un cheval avec un type particulier, très apprécié en France.
Ils ont aussi beaucoup de poneys, pour les enfants et ados.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
invité
Membre

Offline

Joined: 02 Nov 2010
Posts: 127

PostPosted: 25/11/2010, 09:56    Post subject: Le cheval Reply with quote

J'ai pratiqué l'équitation et travaillé comme palefrenier pour financer cette activité et ce dans le cadre sérieux d'une école d'agriculture. Et suis très réservé sur l'usage du cheval tant qu'il y a aura une goutte de pétrole disponible.

J'en ai déjà bien parlé sur Oléocène ou il y a un fil "cheval", il y a pas mal de réalités oubliée si on a pas bossé là-dedans.

Un cheval ne commence à travailler qu'à l'age de 4 ans et jusque là mange eh oui. Il travaillera efficacement jusqu'à 18 ans environ. Ensuite en France on recycle=>cervelas. Ailleurs, dans les pays pauvres c'est marche ou crève à la trique....

Il faut nourrir l'animal de céréales aplaties si il travaille, l'herbe/foin ne donne pas assez d'énergie et prend beaucoup de temps à manger.

Il mange même au repos ou malade et pas du coriace comme un âne.

Les fers doivent être recloués et repositionnés sur des sabots limés tous les 6 semaines et changés un fois sur deux (environ tout ça). Repositionner un fer usé est éventuellement à la portée d'un amateur compétent mais c'est un travail très physique. Mettre en place un fer neuf à chaud relève du maréchal-ferrant.

Le cheval à la peau fragile, si l'enrênement ou l'harnachement sont mal positionnés et frotte cela provoque un cloque appelée gonfle longue à éliminer.

Je ne suis pas sur que la surface agricole demandée pour nourrir et permettre au cheval de se reposer ou grandir ne serai pas plus rentable à produire des agro carburants pour tracteur.

Au dix-neuvième siècle la question de la concurrence entre nourriture pour chevaux ou humains s'était posé en Angleterre.

Enfin les chevaux demandent pour-eux même pas mal de travail et de soins matin et soir avant même de se mettre au travail proprement dit.

Par période j'ai fait l'entretient de 30 chevaux à deux adultes et deux ados + un petit tracteur ancien Massey-Harris pour la manutention paille fumier.

Franchement tout décroissantiste que je sois je ne souhaite pas le retour de ce sympathique animal pour le travail indispensable.


Last edited by invité on 26/11/2010, 14:50; edited 2 times in total
Back to top
invité
Membre

Offline

Joined: 02 Nov 2010
Posts: 127

PostPosted: 25/11/2010, 21:29    Post subject: Le cheval Reply with quote

up
Back to top
postdave
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 847
Localisation: Sud Ouest

PostPosted: 25/11/2010, 22:33    Post subject: Le cheval Reply with quote

Merci Philippe pour ce partage d'expérience.

A la lumière de ce que tu dis, je pense qu'effectivement, les races le splus fragiles, qui aux final ont été selectionnées pour l'homme pour leur attrait (esthétique, docilité, vitesse de course) sont super pétrodépendante, et disparaitrons avec le pétrole bon marché.

Mais qu'en est il des races rustiques comme le camargue ?
Que penses tu des ânes ? (il y a un fil aproprié).
Back to top
invité
Membre

Offline

Joined: 02 Nov 2010
Posts: 127

PostPosted: 26/11/2010, 09:27    Post subject: Le cheval Reply with quote

Les petites races rustiques comme le Camargue, le potok, le lusitanien ne sont pas des animaux de trait agricole et ne se sont pas aussi rustique que l'âne. Leur intérêt est d'être capable de vivre au pré toute l'année sans beaucoup de soins. Camargue et Potok sont ce qu'on nomme des doubles poneys c'est à dire à la limite du classement cheval ou poney soit 1.50 m au garrot et peuvent porter un adulte pas trop lourd ou tirer une charrette légère. Mais l'animal reste sensiblement le même, l'intérêt de ces races est surtout de permettre une équitation de loisir en randonnée à faible cout. L'équitation de loisir, même économique, ce n'est pas l'avenir à mon avis

L'âne est bien plus robuste et moins délicat pour son alimentation, surtout son cuir est peu sensible aux blessures, l'animal est intéressant (comme le lama) pour l'entretien de zones broussailleuses qu'il dévore et transforme en engrais. Mais pour le reste on est toujours dans le folklore tant qu'il y aura un peu de pétrole. Un animal reste un animal avec ce que cela demande comme soins, espace et connaissances. Il y quelques utilisations possibles à la marge bien sur, comme les transports transversaux en montagne (de la route à l'alpage par les sentiers).

Le mulet est intéressant lui aussi pour le ravitaillement en montagne, mais fort comme un cheval et intelligent comme un âne son dressage n'est pas un travail d'amateur, lui il sait qu'il est le plus fort.

Je reste sur ma position: avec une utilisation beaucoup plus raisonnable des fossiles, surtout avec la suppression des loisirs consommateurs pour faire durer ce qui reste, ce n'est pas demain la veille que la traction animale redeviendra intéressante sauf pour quelques utilisations marginales: débardage en foret sans tracé de chemin ou transports courts mais abruptes en montagne.
Back to top
Jon
Président

Offline

Joined: 11 Jan 2011
Posts: 203
Localisation: Nord-ouest de la France

PostPosted: 05/04/2014, 07:43    Post subject: Le cheval Reply with quote


Le cheval de trait
(Revivre à la campagne, John Seymour, 1977)
{{{You must reply to this topic to see the hidden part}}}

_________________
Jon, anciennement Eldherin ...
Back to top
Brouckaert Yves
Membre

Offline

Joined: 21 Oct 2010
Posts: 355

PostPosted: 11/04/2014, 00:22    Post subject: Le cheval Reply with quote

Je veux voir la partie "cachée"
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 02:03    Post subject: Le cheval

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> La transition au quotidien -> L'énergie, les déplacements All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation