Forum Index


Résilience : Capacité d'une famille, d'un groupe ou d'une structure à s'adapter et rebondir suite à un choc violent.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[France] Le FN
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> La revue de presse -> Politique et militantisme
Previous topic :: Next topic  
Author Message
invité
Membre

Offline

Joined: 02 Nov 2010
Posts: 127

PostPosted: 15/09/2011, 15:55    Post subject: [France] Le FN Reply with quote

Cohn-Bendit avait eu des écrits très équivoques sur la pédophilie dans les années 70, il s'en est expliqué en disant qu'il s'agissit d'une provocation de sa part.

Provocation ou pas c'est un truc qu'il trimballera toute sa carrière.
Back to top
Publicité






PostPosted: 15/09/2011, 15:55    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 05/04/2012, 17:50    Post subject: [France] Le FN Reply with quote

Soral : l'affaire Merah
Il l'avait dit, il sait tout, il a tout vu... Rolling Eyes
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 24/04/2012, 13:18    Post subject: [France] Le FN Reply with quote

Marine espère passer des accords avec l'UMP pour les législatives, avec le pont créé par Sarkozy nommé "droite populaire".
Elle prépare donc le FN pour cette fusion UMP-FN :

Quote:
Pour les législatives, le FN créera donc une nouvelle bannière "Rassemblement bleu marine" ou "Alliance pour un rassemblement national".
http://www.europe1.fr/Politique/Le-FN-bientot-rebaptise-1052033/

Source : Le FN bientôt rebaptisé ?.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 24/04/2012, 17:04    Post subject: [France] Le FN Reply with quote

A priori, ce sera : "Alliance pour un rassemblement national". Avec Alliance avec l'UMP.

Louis Aliot, le numéro 2 du parti présidé par Marine Le Pen, a discrètement déposé ce nom à l’INPI en janvier dernier :

Quote:
Le site internet "rassemblementnational.fr" appartient à un proche de Vanneste

Simple coïncidence ou action concertée ? Le site rassemblementnational.fr a, lui, fait l’objet d’un dépôt officiel le 30 mars dernier. Son propriétaire n’est pas un proche du FN. Il s’agit de François Vaute, un proche du député du Nord Christian Vanneste qui s’est fait élire le mois dernier Président du Rassemblement pour la France après que l’UMP eut décidé de lui retirer son investiture pour les législatives.

C’est, officiellement, sous les couleurs du mouvement créé par Charles Pasqua que François Vaute se présente, lui, en juin prochain, dans la 5e circonscription du Vaucluse contre le candidat officiel de l’UMP, Julien Auber. Interrogé par Challenges, ce dissident, désigné porte-parole du RPF, assure avoir déposé son nom de domaine sans savoir que le FN avait préempté la marque. "Le RPF a vocation a être vis à vis des militants ce que la droite populaire est au niveau des élus. Nous sommes pour la politique de la main tendue de la droite républicaine avec la droite nationale". Une alliance qui ne sera pas pour déplaire à Marine Le Pen.
http://www.challenges.fr/elections-2012/

_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Ramite
Modérateur

Offline

Joined: 18 Oct 2010
Posts: 1,051
Localisation: Gers

PostPosted: 24/04/2012, 18:33    Post subject: [France] Le FN Reply with quote

Alter Egaux wrote:
Soral : l'affaire Merah
Il l'avait dit, il sait tout, il a tout vu... Rolling Eyes


Je ne l'avais pas encore regardé ; excellent, le coup du hallal kasher, dans la deuxième partie Okay
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Back to top
Visit poster’s website
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 30/04/2012, 07:23    Post subject: [France] Le FN Reply with quote

postdave wrote:
Quote:
Sylvain Crépon est sociologue, auteur d'Enquête au cœur du nouveau Front national

Sylvain Crépon est critiquée et à des articles qui ont été supprimés sur Wikipedia, dû essentiellement à sa "légèreté" dans ses analyses et ses études sociologiques. Ce que tu as soulignés est justement l'exemple parfait : Anne Tristan expliquait déjà en 1987 la sociologie du FN d'une façon mille fois plus pertinente...
Mais bon, cela rassure bien des gens, que le vote FN soit des décervelés ouvriers et populistes. Cela rassure la gauche bien pensante comme la petite bourgeoisie française.

Pourtant, si déjà les 30% d'ouvriers votaient à droite en 1981, la rumeur urbaine n'a fait que grossire : les "salauds" de pauvre votent mal, et l'élite vote bien. Un pas vers le vote censitaire.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 25/09/2012, 18:32    Post subject: [France] Le FN Reply with quote

Quote:
Anne Hidalgo maintient ses propos sur la «filiation historique du FN»
L'élue PS avait déclaré que le FN avait «soutenu (...) la collaboration avec les nazis» alors que le parti d'extrême-droite a été créé en 1972.

Anne Hidalgo a maintenu lundi ses propos sur «la filiation historique du Front national», alors que le parti a annoncé des poursuites judiciaires après la phrase de l'élue PS selon laquelle le FN, fondé en 1972, «a soutenu pendant la guerre la collaboration avec les nazis».

«L’histoire a du sens», a dit la première adjointe au maire de Paris devant des journalistes, en marge du conseil de Paris. «J’ai dit cela parce que je pense que l’on perd le sens de l’histoire», «la filiation historique du Front national ne s’est pas élaborée dans le cadre républicain», a-t-elle souligné.

«Je crois qu’en consultant les ouvrages consacrés au FN, on trouve les éléments qui justifient mon propos de manière scientifique», a poursuivi la candidate à la succession de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris.

«Je me battrai toute ma vie contre les idées extrêmes maniées par le Front national», a-t-elle dit. «Je fais partie de ces gens qui se sont engagés comme beaucoup de ma génération parce qu’il y avait une montée du Front national et que je sais que la démocratie est un joyau», a-t-elle souligné. «La laïcité, ce n’est pas non plus l’idée que s’en fait Marine Le Pen», a-t-elle ajouté.

En annonçant des poursuites, le secrétaire général du FN Steeve Briois (photo AFP) avait jugé que «Anne Hidalgo s’est couverte de ridicule», et rappelé que son parti a été fondé en 1972, «soit juste plus de 27 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale».

«Le Front national n’est pas un parti qui s’est constitué dans le cadre républicain, c’est un parti qui a lutté contre la République, qui a soutenu pendant la guerre la collaboration avec les nazis», avait lancé lundi matin sur i-Télé Anne Hidalgo.
http://www.liberation.fr/politiques/2012/09/24/anne-hidalgo-maintient-ses-p…

_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 28/09/2012, 05:58    Post subject: [France] Le FN Reply with quote

Quote:
Avoir 20 ans et voter FN

Ils sont jeunes, ils ont entre 18 et 25 ans. Ils incarnent le futur du pays, l'espoir de la nation. Et, à la dernière élection présidentielle, ils ont voté Marine Le Pen. Explications.

n janvier 2011, quand Marine Le Pen a pris la présidence du Front national, Fabien, 22 ans, a déchiré sa carte de l'UMP. Dieu sait que le jeune homme y avait cru depuis son adolescence dans une petite ville ouvrière de Moselle. Mais trop d'espérances, en 2007, dans la capacité de Nicolas Sarkozy à changer les choses, peser sur le chômage, venir à bout de l'insécurité, s'occuper des «invisibles» qui souffrent en silence loin des fastes du Fouquet's, et au bout du compte trop de désillusions.

Alors, le 22 avril, Fabien, qui votait pour la première fois de sa vie à une élection présidentielle, a glissé un bulletin Marine Le Pen dans l'urne. Ce sympathisant convaincu et ardent a en outre réussi à persuader son père et sa mère de voter comme lui. En 2007, le couple avait élu Nicolas Sarkozy. Deux ans plus tard, aux élections européennes, ils avaient apporté leurs voix, l'un à Olivier Besancenot (NPA), l'autre à Arlette Laguiller (LO). Fabien n'est pas un déclassé. Pour lui, l'ascenseur social a plutôt bien fonctionné. Son père est ouvrier du bâtiment et sa mère, aide à domicile. Aujourd'hui, en master de management du sport (bac + 4), il se prépare à intégrer les classes moyennes. Après, il verra.

Percée fulgurante

Fabien fait partie des 650 000 primovotants de moins de 25 ans au scrutin d'avril-mai. Mal connus, ces puceaux des urnes – beaucoup plus intéressés par la politique que les fins experts ne l'affirmaient – ont été à l'origine d'un des plus grands tsunamis de la présidentielle. En mars 2012, l'Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes (Anacej) publie les résultats d'un sondage auprès des primovotants. Stupeur et tremblements ! Certes, avec 31 % des intentions de vote des 18-22 ans interrogés par l'Ifop, François Hollande vient largement en tête. Mais Nicolas Sarkozy ne recueille que 21 % des intentions de vote, battu par Marine Le Pen (23 %). Mikaël Garnier-Lavalley, délégué général de l'Anacej, se souvient : «Même si nous savions que Marine Le Pen accrochait auprès des jeunes, un pareil score nous a totalement surpris.»

Verdict définitif, au lendemain du premier tour de la présidentielle : 18 % des 18-24 ans ont voté pour la candidate FN (7 % de la même tranche d'âge s'étaient prononcés pour son père en 2007). Une percée fulgurante.

Pour Jean-Philippe Refray, membre du comité de direction de l'Anacej, c'est la confirmation de ce qui remontait de façon fragmentée de ses équipes de terrain. Le directeur général de l'Office de la jeunesse de Bruay-la-Buissière (Pas-de-Calais), commente : «Mon fils me racontait que certains de ses camarades de terminale S étaient ouvertement en faveur du FN.» Fabien témoigne du changement de génération : «Si Marine Le Pen n'avait pas pris la tête du parti, je n'aurais jamais voté pour son père. Nous avons soupé de ses propos douteux, du "détail" sur les chambres à gaz ou de ses agressions.»

Un futur incertain

La relève est là, séduite par le ripolinage du Front. Mais, d'évidence, la dédiabolisation n'aurait pas été aussi forte si Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux, Claude Guéant et certains ténors de la droite populaire n'avaient repris en choeur son discours. Alors, pourquoi s'étonner que les digues cèdent de proche en proche ?

Au point que, dans le milieu du théâtre – pas vraiment à droite –, des élèves de première année du célèbre cours Florent, à Paris, ne se privent pas de dénoncer le «trop d'immigrés». Fabien n'est pas le seul diplômé du supérieur à avoir voté pour la présidente du FN. Là est la véritable surprise.

Bien sûr, le sondage de l'Anacej montre que les gros bataillons se recrutent parmi les jeunes les moins qualifiés, à mi-chemin entre le monde urbain et le monde rural, et dont le père a un emploi lui aussi peu qualifié, quand il n'est pas au chômage (17 % des sondés) ou à la retraite. Bien sûr, aussi, les plus forts scores en faveur du Front national sont ceux des 20-22 ans qui ont terminé leurs études avec ou sans le bac et qui vivent dans des régions ravagées par la crise avec un fort sentiment de déclassement. Rien de nouveau sous le soleil de la résistible ascension de Marine Le Pen.

Mais, en 2012, la présidente du FN a pris dans ses filets des garçons et des filles issus des classes populaires ou moyennes, qui poursuivent sans problème un cursus scolaire de bac à bac + 4, qui n'ont pas de revanche sociale manifeste à prendre et qui ne se reconnaissent pas dans les crânes rasés et les saluts nazis.

Alors ? Aujourd'hui, avoir un diplôme ne garantit plus un emploi correct en fin d'études assorti d'un salaire permettant d'envisager de fonder une famille, d'acheter un logement et de grimper à son niveau de mérite dans l'échelle sociale. Les jeunes diplômés primovotants FN ont en commun le très fort sentiment que leur futur est incertain et que le déclin est en marche. Ce qui les sépare vraiment de leurs camarades de la gauche ou de la droite classique, eux aussi victimes de la crise ? La noirceur de leur regard sur demain, un pessimisme cuit dans la masse, une déprime plus ou moins lourde alimentée par la croyance que «tout fout le camp». Un sympathisant confie, lucide : «Nous sommes peut-être plus pessimistes que les autres parce que nous osons regarder les choses comme elles sont réellement. La gauche et la droite classique veulent nous faire croire que nous sommes au pays des Bisounours. A d'autres !»

Anne Muxel, directrice de recherche au Cevipof et grande spécialiste du vote des jeunes, explique : «L'idéologie n'est plus le ressort d'un choix politique. Le ressort, c'est la peur et l'anxiété, la confrontation avec un monde dont on ne maîtrise ni les tenants ni les aboutissants.» Toutes ces craintes sur lesquelles le FN surfe avec un art consommé.

Au revoir, la Méditerranée et la région cannoise ! Aujourd'hui, Julien, 21 ans, économise pour s'expatrier au Québec avec son amie qui travaille dans l'hôtellerie. Il a voté Marine Le Pen sans aucun complexe, mais au terme de «sympathisant» il préfère celui d'«adhérent» aux idées. Officiellement, ce responsable des ventes d'une société de création de sites Web, titulaire d'un bac STI génie électrotechnique et d'un BTS technico-commercial, part se former professionnellement. Mais il ne se fait pas trop prier pour avouer qu'il part aussi parce que, ici, «l'avenir est bouché». Il travaille depuis ses 15 ans et, comme tous ceux de sa génération, il a vu les études s'allonger de deux ou trois ans en moyenne pour déboucher sur le chômage ou un boulot précaire.

Les derniers chiffres ne lui redonneront pas le moral : selon l'Association pour faciliter l'insertion professionnelle des jeunes diplômés (BTS et plus), 57 % de ceux qui avaient obtenu leur parchemin en 2011 étaient sur le carreau début 2012 alors que 42 % de ceux qui déclaraient travailler étaient en CDD pour moins de six mois. Encore plus sombre, un jeune diplômé sur trois n'avait jamais travaillé depuis sa sortie de l'enseignement supérieur. De quoi se lever triste et se coucher furieux.

Réguler l'immigration

«Nous sommes en présence d'une génération qui ne croit plus dans la France du progrès social alors qu'elle a profité de l'ascenseur social», analyse Sylvain Crépon, sociologue chercheur à l'université de Nanterre et auteur d'Enquête au coeur du nouveau Front national (éditions Nouveau Monde). Les parents de Julien appartiennent certes à la classe populaire. Son père est cuisinier et sa mère, aujourd'hui au chômage, travaillait à domicile pour un grand groupe d'équipements électriques. Mais le futur immigré de la Belle Province est sûr et certain de ne pas bénéficier des mêmes avantages qu'eux. Eux ont connu la croissance économique. Eux ont pu acheter leur appartement.

«Ce n'est pas avec mes 1 200 euros net par mois que je pourrai acquérir quoi que ce soit», dit Julien. Il se veut lucide : «Nous sommes en déclin depuis vingt ans et le système économique va exploser.» Pour lui, «l'ascenseur social est réservé à une certaine catégorie de la population». Celle qui vient des écoles renommées, habite dans des quartiers chic, connaît les codes et détient les clés.

[...]

_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 06/06/2013, 21:50    Post subject: [France] Le FN Reply with quote

Les habits neufs de la vieille extrême droite


Quote:
[...]CES ULTRAS EN PLEINE ÉBULLITION

L'OEUVRE FRANÇAISE

D'inspiration pétainiste, ce mouvement violemment antisémite créé en 1968 est connu pour le folklore morbide de ses membres aux crânes rasés. Sa branche «jeunes», les Jeunesses nationalistes (JN), a multiplié les opérations commandos pendant les débats sur le mariage gay, perturbant, notamment, une intervention publique du rapporteur de la loi, Erwann Binet.

Direction : en 2012, le fondateur, Pierre Sidos, a passé la main à Yvan Benedetti, 47 ans. Ancien bras droit de Bruno Gollnisch, Benedetti fut exclu du FN en 2011 par la direction mariniste soucieuse de «dédiaboliser» l'image du parti. Le fondateur de la branche jeunes, Alexandre Gabriac, 23 ans, conseiller régional de Rhône-Alpes, est également un ancien du FN, dont il fut exclu lui aussi en 2011, après la parution d'une photo de lui faisant le salut hitlérien devant un drapeau nazi.

INSTITUT CIVITAS

Ce mouvement catholique intégriste fondé en 1970 s'est récemment offert une seconde jeunesse avec des actions contre des événements culturels jugés «christianophobes», détruisant par exemple le Piss Christ, photo «blasphématoire» de l'artiste Andres Serrano en 2011. Lors du mouvement contre la loi Taubira, Civitas a été très actif, constituant ses propres cortèges en marge de La Manif pour tous.

Direction : ancien militant des milieux nationalistes belges, Alain Escada, 43 ans, a pris la tête de Civitas en mai 2012. Très influent auprès des jeunes au crâne rasé et du Printemps français, Escada est également un homme de réseaux, via notamment la paroisse Saint-Nicolas-du-Chardonnet, que fréquentent certains membres très traditionalistes de la «haute».

PRINTEMPS FRANÇAIS

Ce mouvement est apparu à la suite de la manifestation du 24 mars sur les Champs-Elysées, d'une scission de La Manif pour tous, jugée trop «Bisounours». Difficile d'identifier clairement cette nébuleuse qui fédère divers groupes radicaux (les identitaires ou les jeunes nationalistes disent faire partie du mouvement) et des individus isolés. Manuel Valls s'est interrogé sur la possibilité de faire dissoudre le mouvement, compte tenu du ton menaçant employé sur son site Internet.

Direction : ancienne candidate divers droite aux législatives dans les Yvelines en 2002 puis 2012, la porte-parole officielle du mouvement, Béatrice Bourges, 52 ans, est, selon le Monde, proche de l'institut catholique intégriste Ichtus, né des cendres de La Cité catholique, un mouvement d'extrême droite ultratraditionaliste.

BLOC IDENTITAIRE

Très présent sur les réseaux sociaux, ce mouvement, créé en 2002, a fait de son obsession contre «l'islamisation de la France» sa vitrine politique et de ses apéros «saucisson-pinard», son tremplin médiatique. Sa branche jeunes, Génération identitaire, est coutumière des opérations coups de poing, comme l'occupation de la mosquée de Poitiers en octobre 2012, ou encore l'invasion du siège du PS lors de la manifestation du 26 mai dernier.

Direction : Fabrice Robert, 37 ans, et Philippe Vardon, 32 ans, ont tout deux appartenu au syndicat étudiant d'extrême droite le GUD. Ils sont également issus des rangs de l'Unité radicale, mouvement dissous après la tentative d'assassinat de Jacques Chirac par l'un de ses membres, Maxime Brunerie, en 2002. Vardon pourrait figurer sur une liste FN aux prochaines municipales.

LEURS PARRAINS INTELLECTUELS

L'abbé Xavier Beauvais

Curé de choc de Saint-Nicolas-du-Chardonnet, l'abbé Beauvais a tenté d'organiser des prières de rue devant le Sénat. Ce saint homme organise des messes à la mémoire du nazi belge Léon Degrelle. Il a prononcé un vibrant discours lors du pèlerinage sur la tombe de Pétain à l'île d'Yeu.

Hervé Ryssen

Référence des ultra-nationalistes, il est l'auteur de plusieurs ouvrages antisémites. Multirécidiviste de l'insulte antisémite, raciste et homophobe publiée sur son blog, il cumule les condamnations. Ici, au rassemblement, pourtant interdit, des Jeunesses nationalistes, le 29 septembre 2012.

Dominique Venner

Célèbre depuis son suicide à Notre-Dame de Paris, cet ancien de l'OAS devenu historien a été, avec Alain de Benoist, le promoteur d'une Nouvelle Droite, exhumant les racines païennes et raciales de l'Europe. Parmi ses fervents lecteurs, on trouve le mégrétiste Jean-Yves Le Gallou et l'inévitable Patrick Buisson.

Renaud Camus

Ecrivain non dénué de talent, Renaud Camus suit une dérive qui a commencé en dénombrant les juifs s'exprimant sur France Culture. Rallié à Marine Le Pen en 2012, obsédé par l'identité et la pureté, il sert désormais de référence culturelle au Bloc identitaire.

LA "FACHOSPHÈRE" TISSE SA TOILE

Internet, c'est un canal essentiel pour faire infuser nos messages sans passer par les médias traditionnels», explique Jean-Yves Le Gallou, ancien mégrétiste proche du Bloc identitaire (BI). Son credo - investir les champs idéologiques et culturels via le Net avant de prendre le pouvoir - semble être partagé par beaucoup : les sites extrémistes pullulent. Le plus connu est le blog «Fdesouche», qui reprend des informations parues ailleurs dès lors qu'elles servent sa ligne xénophobe. Autre exemple : «Novopress», organe du BI, qui se présente comme une «agence de presse indépendante». Le petit dernier à avoir fait son apparition dans cette «fachosphère», «Boulevard Voltaire», a été fondé par l'éditorialiste Robert Ménard, et compte notamment parmi ses collaborateurs... Jean-Yves Le Gallou.


Après la mort de Clément Méric: faut-il dissoudre les groupes d'extrême droite?
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 08/06/2013, 10:43    Post subject: [France] Le FN Reply with quote

Méric : information judiciaire ouverte pour "homicide volontaire"

Quote:
[...]Selon les premiers résultats de l'autopsie, Clément Méric est décédé des suites de plusieurs coups qui lui ont été portés, pas du choc sur un plot métallique, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.[...]

_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 11/06/2013, 06:03    Post subject: [France] Le FN Reply with quote

Serge Ayoub, starlette de la violence.

Quote:
[...]La courte vidéo qui suit lui rafraîchira peut-être la mémoire. Il s’agit d’un extrait de reportage réalisé dans les années 90 (Ayoub était déjà friand des caméras de télévision). On y voit Ayoub arpenter les catacombes avec ses amis, des bières à la main. Et c’est ainsi que « Batskin » raconte qu’ils descendaient « sous la rue » au milieu des années 80 pour « corriger » ceux qui y « faisaient la fête » : « les anarchistes, les communistes et autres drogués ». A la question « qu’est-ce que vous leur faisiez ? », celui qui, aujourd’hui, joue les vierges effarouchées répond fièrement : « Ce que fait tout skin quand il rencontre un ennemi : lui taper la gueule ».

Et comment reconnaît-on l’ennemi ? A « une étoile rouge et une tête de premier de la classe », répond-t-il du tac au tac. Frémissant, au regard des événements et du profil du jeune homme de 19 ans décédé la semaine dernière.

_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 21/10/2013, 20:29    Post subject: [France] Le FN Reply with quote

Les nouveaux visages du Front national

Au sommaire : Les nouveaux visages du Front national. Après la victoire du Front National dans la cantonale partielle de Brignoles, voyage dans les coulisses de ce parti.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 03/02/2014, 21:24    Post subject: [France] Le FN Reply with quote

Aux antipodes de ma pensée, par Michel Clouscard.

Quote:
le 30 Mars 2007, tribune libre, L'Humanité

Aux antipodes de ma pensée

Sartre avec lequel j'ai eu en tout et pour tout un entretien de cinq heures était intéressé par ma démarche de travail et c'est à ce titre - fait rare - qu'il accepta d'être de mon jury de thèse. Pour autant, cela n'entraînait en aucun cas un soutien enthousiaste à ma pensée pas plus que le mien à la sienne, nos positions sur bien des aspects étant totalement divergentes.

On est dans le même malentendu à propos d'Alain Soral quand on le présente comme le vulgarisateur et continuateur de mon oeuvre. Cette proclamation (ou autoproclamation ?) me laisse pour le moins perplexe. Je n'ai en effet jamais assigné à cette tâche Alain Soral, je ne l'ai jamais désigné comme héritier, car si je lui ai reconnu et lui reconnais certes du talent, je ne me reconnais par contre pas du tout dans l'exercice qu'il croit bon de faire à présent de ses dons pour poser un statut de penseur. Associer donc d'une manière quelconque nos deux noms s'apparente à un détournement de fonds. Il s'avère qu'Alain Soral croit bon de dériver vers l'extrême droite (campagne pour le FN). Il veut y associer ma personne, y compris en utilisant mes photos à ma totale stupéfaction. Je n'ai en aucun cas autorisé Alain Soral à se prévaloir de mon soutien dans ses menées prolepénistes. Le Pen est aux antipodes de ma pensée.

Michel Clouscard est sociologue, professeur honoraire à l'université de Poitiers.
Une mise au point de Michel Clouscard.


Dissection d’une pensée sous-fasciste : le cas Alain Soral

Dieudonné Soral : pathétique duo facho...

Extrait sur le passage supposé de Soral au PCF :

Quote:
De 1990 à 1993, Alain Soral affirme avoir été militant au PCF. Étrange coïncidence : personne ne se souvient de son passage. Selon Jean-Paul Gautier et les coauteurs de la Galaxie Dieudonné, Soral déclare « avoir animé pendant cette période, aux côtés de Marc Cohen, le Collectif communiste des travailleurs des médias (dit aussi « cellule Ramón-Mercader »), faisant paraître le bulletin La Lettre écarlate ». Première imposture, car « en réalité, ce collectif était dirigé par Henri Malberg, membre du comité central du PCF. Lors de nos investigations, nous n’avons trouvé aucun document qui laisserait entrevoir qu’Alain Soral aurait joué le rôle qu’il cherche à s’attribuer. » Pourtant, aujourd’hui encore, c’est ce supposé passage au PCF qui constitue le faire-valoir de gauche de Soral, le blanc-seing grâce auquel il fait passer ses idées réactionnaires et racistes pour des positions « anti-système » !

_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 10:57    Post subject: [France] Le FN

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> La revue de presse -> Politique et militantisme All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
Page 9 of 9

 
Jump to:  

Index | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation