Forum Index


Résilience : Capacité d'une famille, d'un groupe ou d'une structure à s'adapter et rebondir suite à un choc violent.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Survivre à l'effondrement économique
Goto page: <  1, 2
 
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> Ressources documentaires -> La Bibliothèque
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Leaf
Membre

Offline

Joined: 05 Jul 2011
Posts: 120
Localisation: Aquitaine

PostPosted: 20/04/2012, 17:26    Post subject: Survivre à l'effondrement économique Reply with quote

jambe wrote:
bonjour,
excusez-moi, c'est quoi "K2KK", "BOB", "EDC" ?

Tu fais bien de poser la question, c'est rai qu'avec l'habitude, on oublie que tout le monde n'utilise pas ces termes.

K2KK : Phonétiquement : "en cas de caca", en gros lorsqu'une situation merdique intervient (inondation, guerre, effondrement, etc...)
BOB : Bug Out Bag, c'est le sac d'évacuation. En standard, il est censé contenir de quoi survivre 72 heures et permettre de fuir un point A vers un point B.
EDC : Every Day Carry, c'est ce que l'on emporte toujours (ou presque toujours) sur soi. Souvent une sacoche avec le matos utile de façon récurente.

Voilou Okay
Back to top
Publicité






PostPosted: 20/04/2012, 17:26    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Loup Espiègle
Membre

Offline

Joined: 12 Feb 2011
Posts: 139
Localisation: Sud-Est

PostPosted: 20/04/2012, 20:11    Post subject: Survivre à l'effondrement économique Reply with quote

Leaf wrote:
Justement, par ma pratique de la nature, je m'aperçois que même en "K2KK", la plupart de ce matos me sera inutile. Very Happy
Je prend l'exemple du BOB : les BOBs sont généralement pleins de trucs pour faire la cuisine, des tonnes de bouffe, de quoi faire de l'escalade, puis contiennent assez de médocs pour approvisionner un hôpital de campagne, sans parler des couteaux, etc...
Quand je me suis remis à bosser sur le mien, je n'ai gardé que le nécessaire pour 3 jours : eau, carte, boussole, lampes, couteau suisse, la bouffe peut-être (j'ai testé, les 3 jours de marche sans manger, ça le fait - et puis je connais les plantes comestibles) bref, 5 à 7 Kg grand max. Or, quand on regarde les chaines youtube des survivalistes, on croirait qu'il faut s'encombrer.

Tout dépend du K2KK. Peu de scénarios obligent à la marche à pied. Je vais m'orienter sur un diable pour économiser de l'énergie dans les sections où ça roule, voir même le vélo si je me motive pour investir dans des sacoches ad hoc.
Quote:
Et puis il y a trop de discussions sur les armes par rapport à celles sur la résilience (alimentaire, sociale, médicale, etc...) et bien que je ne sois armé moi-même, ces survivalistes cow-boy commencent à me faire flipper. Les 9 dernières lignes de la page 323 du livre me font vraiment gerber (mais j'admet que chacun à le droit de penser ce qu'il veut - je ne jette pas la pierre à Piero).

C'est une fiction, dont la fin est peut-être inspirée d'un épisode de Survivors, la série de la BBC, où une ex-membre du gouvernement abat devant ses pairs deux voleurs.
Quote:
Sur l'encombrement du BoB, je cite la page 384 du livre (Kit de survie 72h) et cite ce qui à mon sens, est inutile (je pars du principe qu'à 72 de là on a un point de chute avec le nécessaire) :

Piero n'est visiblement pas un "bushcrafteur", et il s'adresse au citoyen lambda qui ne l'est pas non plus donc je peux comprendre la liste ; quant à moi, je prends ma brosse à dent, même si je ne mange pas pendant trois jours ! Tout dépend de ce que tu manges mais moi je trouve qu'une cuillère c'est le minimum.
Il fut un temps où j'avais un manuel de survie dans mon BOB, car j'estime que l'on ne peut pas tout savoir et dans une situation de fatigue et de stress c'est peut-être intéressant d'avoir une référence sous la main, pour éviter la panique. Je ne pratique pas la survie tous les weekends donc je préfère avoir un back-up pour mon cerveau. Cependant lors d'une purge je l'ai retiré et depuis il est à ma BOL. Il faudrait que je trouve la version poche du manuel de Wiseman le SAS.
Le réchaud à gaz permet d'éviter la fumée d'un feu de bois et l'odeur qui n'est pas très discrète. Le spray moustique, c'est bien pratique, car même avec des bouchons d'oreille ça fait du boucan ces bestioles (je n'ai pas de spray dans mon BOB mais ça serait une bonne idée).

Sûr que c'est toujours bien d'être léger, mais comme je le disais plus haut peu nombreux sont les scénarios où tu dois te taper 300km à pied. C'est bien de savoir se passer du confort comme tu le fais, mais en condition noire ça me plairait de pouvoir manger autrement qu'avec mes doigts...

Pour ce qui est des connaissances et des compétences, il me semble que Piero encourage à les acquérir mais pour une question de place il ne peut pas s'épancher sur tous les sujets nécessaires à la débrouille. Il pourrait faire une bible en dix tomes, au moins ! Je n'ai pas le livre sous les yeux mais je crois bien qu'il a fait la remarque que les outils sans la technique ça ne sert pas à grand chose.
_________________
Back to top
Visit poster’s website
Leaf
Membre

Offline

Joined: 05 Jul 2011
Posts: 120
Localisation: Aquitaine

PostPosted: 20/04/2012, 21:49    Post subject: Survivre à l'effondrement économique Reply with quote

Quote:
Piero n'est visiblement pas un "bushcrafteur", et il s'adresse au citoyen lambda qui ne l'est pas non plus donc je peux comprendre la liste

Bien vu, je n'avais pas envisagé la chose sous cet angle.
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 04/05/2012, 14:12    Post subject: Survivre à l'effondrement économique Reply with quote

San Giorgio est un soutien d'Alain Soral : Conférence de Nantes (24/03/2012)
Soral / San Giorgio : comprendre l'Empire et y survivre, partie 1 : Peak Oil et effondrement de l'Occident, survivalisme pur : autonomie eau, autonomie nourriture, autonomie hygiène et santé, autonomie énergie, autonomie de la connaissance, défense, reconstruire le lien social.
Soral / San Giorgio : comprendre l'Empire et y survivre, partie 2 : Soral craint pour sa vie : il va développer un site survivaliste.
Soral / San Giorgio : comprendre l'Empire et y survivre, partie 3 : Questions : très malthusien, le père San Giorgio, sur la notion de privilège et d'handicapé, vers 26 min, on découvre le coté survivaliste de Soral, puis la limite de la généralisation du survivalisme.

Posture "idéologique" de San Giorgio : il se dit apolitique.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Phyvette
Modérateur

Offline

Joined: 30 Oct 2010
Posts: 443
Localisation: viroflay

PostPosted: 17/01/2018, 20:45    Post subject: Survivre à l'effondrement économique Reply with quote

Et ou trouve-t-on des livres ?
_________________
n°1
n°2
n° 3
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 01:15    Post subject: Survivre à l'effondrement économique

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> Ressources documentaires -> La Bibliothèque All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2
Page 2 of 2

 
Jump to:  

Index | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation