Index du Forum


Résilience : Capacité d'une famille, d'un groupe ou d'une structure à s'adapter et rebondir suite à un choc violent.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ?
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La revue de presse -> Sciences et économie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 08/12/2011, 19:12    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

Un concept que je défends depuis 7 ans, le peak Money, en pleine crise des dettes des Etats.

Citation:
La fin du pétrole? Pas tout de suite, répondent les industriels

DOHA - Un jour, il n'y aura plus de pétrole. Oui, mais pas tout de suite: les réserves mondiales d'or noir ont gonflé ces dernières années et la tendance devrait se poursuivre, selon les industriels, même si la production, elle, risque d'avoir du mal à suivre.

Dire à quelqu'un qu'il va mourir n'est pas une prédiction, c'est une tautologie. Ce qu'il veut savoir, c'est quand, et comment, résume Nasser Al Jaidah, le PDG de la compagnie Qatar Petroleum International, lors du Congrès pétrolier mondial de Doha qui s'est penché sur la question.

Sur un coin de table, le calcul est très simple: les réserves mondiales de pétrole --prouvées-- étaient de 1.383 milliards de barils fin 2010, selon la BP Statistical Review. L'an dernier, il s'en est brûlé 31,9 milliards. Une division, et le verdict tombe: en 2053, le monde sera à court de pétrole.

Trop simple, évidemment. D'autant qu'en 2000, le même calcul donnait pour résultat... 2040. Autrement dit, en dix ans, le monde s'est offert 13 années de plus à pomper sa dose d'huile préférée.

Si des gisements anciens s'épuisent, le monde pétrolier a désormais les yeux braqués sur l'Arctique, les eaux profondes du Brésil, du Golfe du Mexique, du Golfe de Guinée mais aussi sur l'Afrique de l'Est ou sur les sables bitumineux du Canada. Charge à lui de convaincre que ces nouveaux horizons sont aussi ceux de l'humanité...

Il faut bien se rappeler que de grandes parties du globe n'ont jamais été explorées, même dans de grands pays pétroliers comme l'Iran ou l'Arabie saoudite, souligne Noé Van Hulst, secrétaire général du Forum énergétique international (IEF).

En outre, on ne sait pour l'heure extraire que 35% du pétrole d'un gisement, ce qui pourrait changer en cas de percée technologique, souligne-t-il. Et chaque pourcent de plus, c'est deux années de consommation supplémentaires.

Avant de se risquer à calculer une date de déplétion -- l'épuisement des réserves en anglicisme pétrolier-- les experts de l'or noir, des industriels aux environnementalistes, se penchent sur celle du peak oil, le pic pétrolier où la production atteindra son niveau maximal.

A Doha, le PDG de Total Christophe de Margerie a expliqué que le groupe prévoyait que la production de pétrole brut plafonne à 95 millions de barils par jour (contre 82 millions l'an dernier) au cours de la décennie 2020-2030.

La suite, c'est un point d'interrogation, concède-t-il, tout en se disant optimiste. Il y a beaucoup de ressources, le problème c'est d'extraire les ressources, a résumé le patron français.

A chercher toujours plus profond, dans des zones toujours plus inhospitalières, avec des technologies toujours plus complexes, les coûts explosent. C'est la fin du pétrole bon marché, reconnaît M. de Margerie.

Est-ce qu'à la place du +peak oil+, il ne faut pas parler plutôt de +peak money+ (pic d'argent), s'interroge à Paris Claude Mandil, ancien directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

On a du pétrole, on a du gaz, mais on n'a plus l'argent pour aller le chercher, souligne l'expert.


L'AIE, le bras énergétique des pays développés, estime en effet à la somme inconcevable de 38.000 milliards de dollars (27.700 milliards d'euros) d'ici 2035 les investissements nécessaires dans le domaine de l'énergie -- soit chaque année 1.500 milliards ou encore 2,5% de la richesse mondiale.

Car l'offre n'est pas le seul problème. Tirée par les géants en développement --Chine, Inde, Brésil...--, la demande devrait dépasser 99 millions de barils par jour en 2035, selon l'AIE. Biocarburants ou gaz transformés en carburants devraient aider à suivre, mais la pression sur le brut sera forte.

Les grands scénarios internationaux prévoient tous que le pétrole et le gaz restent les sources de la majorité de l'énergie mondiale dans les 20 à 30 ans à venir, proches de leurs 54% actuels.

(©AFP / 07 décembre 2011 16h41)

_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 08/12/2011, 19:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ramite
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2010
Messages: 1 054
Localisation: Gers

MessagePosté le: 08/12/2011, 21:46    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

plus suffisamment d'argent... ou plus suffisamment d'énergie ! Car l'argent, ce n'est rien d'autre que du travail, et donc de l'énergie.
La question n'est donc pas de la quantité de pétrole restant, en effet, mais du rapport quantité d'énergie obtenue / quantité d'énergie dépensée pour l'obtenir.
Et il n'y a pas que pour le pétrole que ce rapport se rapproche de 1. La plupart des autres énergies n'ont des rapports supérieurs à 1 que grâce au pétrole utilisé pour les obtenir. Je maintiens que ce sera notamment la cas pour le charbon, y compris avec le procédé fisher-tropp, et que le charbon ne remplacera jamais le pétrole, car sans pétrole il n'y aura plus de charbon rentable, y compris en version germinal.
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
postdave
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 851
Localisation: Sud Ouest

MessagePosté le: 09/12/2011, 08:49    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

Le souci c'est le débit du robinet, pas la réserve... Du mal à comprendre la logique de ces gens. D'un côté ils avouent bien que c'est la production qui va avoir du mal à suivre, et ils se focalisent sur des ressources restantes importantes (et encore, pariant sur des avancées technologiques et sur des risques à l'extraction, mais passons).
Revenir en haut
Remas
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 198
Localisation: Haute-savoie

MessagePosté le: 09/12/2011, 18:05    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

Ramite,
est-ce que tu es certain que les rapports énergie dépensé/énergie obtenue sont supérieur à 1 si on enlève le pétrole ?
Les sables bitumineux ont un rapport de 1/3 environ.
C'est quand même intéressant je pense du point de vue énergétique, mais c'est sûr que ça coûtera extrêmement plus cher qu'actuellement.

Pour ce qui est des autres sources d'énergies, je sais pas trop mais c'est certain qu'il faut vérifier ce rapport.
Revenir en haut
kalel
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2010
Messages: 74
Localisation: Issus

MessagePosté le: 09/12/2011, 21:13    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

Moi je pense que c'est un rapport homosexuel car, dans tous les cas, on l'a dans le cul! Bannir
_________________
La révolution est en marche
Revenir en haut
Ramite
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2010
Messages: 1 054
Localisation: Gers

MessagePosté le: 09/12/2011, 21:20    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

kalel a écrit:
Moi je pense que c'est un rapport homosexuel car, dans tous les cas, on l'a dans le cul!


Et surtout quand on habite à Issus Mr. Green
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cicyle
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2011
Messages: 194
Localisation: Gers

MessagePosté le: 09/12/2011, 22:20    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

Moi, ce qui m'énerve, c'est cette obstination pour pomper plus de pétrole. Des vrais shadocks !! Ils pompent, ils pompent !
Beaucoup d'argent et d'énergies gaspillée pour une ressource qui s'épuise ! Et la destruction écologique qui rime avec !!

Si toutes les compagnies utilisaient ce fric et cette énergie pour le réinvestir dans des énergies nouvelles, renouvelables et durables : le solaire, l'éolien, la géothermie, l'hydrogène.
Mais bon sang, là, il ya du fric à se faire : des brevets, des installations de machines avec contrats ou une sorte d'abonnement ...
Ce n'est pas du court terme mais moyen et long terme. Quoique, à la vitesse où vont les shadocks, c'est aussi du court terme.

Et toutes ces technologies pourraient être rentables pour ceux qui savent les fabriquer let les vendre.
L'énergie pour tous, c'est une belle utopie car ce sera toujours pour les nantis.
C'est du capitalisme mais si ça pouvaient être une carotte pour les investisseurs qui ont du flair, on gagnerait plusieurs décennies et éviterait une belle catastrophe écologique !!
_________________
L'Avenir fait peur, construisons le !
Revenir en haut
Loup Espiègle
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2011
Messages: 139
Localisation: Sud-Est

MessagePosté le: 13/12/2011, 22:42    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

Pour un lecteur d'Oléocène, cet article n'est qu'un ramassis de conneries qui doit émaner d'un stagiaire de l'AFP...
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Phyvette
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2010
Messages: 453
Localisation: viroflay

MessagePosté le: 26/12/2011, 19:35    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

Grand retour du crédit crunch après que les banques Européennes se soit refinancées à hauteur de 489 milliards d'euros auprès de de la BCE mercredi. Zut encore raté...!


Citation:
la SNCF règle habituellement les retraites de ses agents par trimestre. Mais en décembre, elle a annoncé un versement en deux fois, faute de pouvoir emprunter en fin d’année 1,4 milliards d’euros que les banques françaises préfèrent garder dans leur bilan…


A lire ici : 2012, l'année sans crédit
_________________
n°1
n°2
n° 3
Revenir en haut
Phyvette
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2010
Messages: 453
Localisation: viroflay

MessagePosté le: 27/12/2011, 19:16    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

Tiens pas que la SNCF... Petroplus premier raffineur indépendant en Europe trinque aussi.

Citation:
Petroplus ne peut plus "actuellement acheter de pétrole" faute de liquidités.

"Pas de crédit, pas de brut, pas de brut, pas de production et c'est la mort", s'est inquiété Nicolas Vincent, délégué CGT à Petit Couronne. "Il faut arriver à dégager très rapidement une solution car nous ne disposons que de quelques jours de stocks", a ajouté Laurent Patinier, délégué central CFDT.

LIEN
_________________
n°1
n°2
n° 3
Revenir en haut
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 27/12/2011, 20:13    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

Le Pic Money va entrainer une fin des entreprises, et en premier lieu la fin des PME, maillons indispensables aux multinationales. Le probable effet boule de neige qui entrainera l'effondrement.

A moins que l'Etat relance le système bancaire en faillite.
Mais s'il le fait, c'est en annulant l'emprise des marchés, et donc en annulant tous simplement les fonds de pension, et donc les retraites par capitalisation, par le défaut.
Il me semble que nous allons devant quelques situations inconnues pour les années qui viennent...
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett


Dernière édition par Alter Egaux le 28/12/2011, 10:31; édité 1 fois
Revenir en haut
Phyvette
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2010
Messages: 453
Localisation: viroflay

MessagePosté le: 28/12/2011, 09:51    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

A noter, les collectivités locales risquent d'être aussi concernés :

BFM - "Il y a un risque de "credit crunch" pour les collectivités locales au premier trimestre 2012"

Citation:
"Il y a un élément qui est peu évoqué aujourd’hui dans la presse : c’est le "credit crunch" pour les collectivités locales pour le premier trimestre 2012. Ça, c’est un risque. Parce qu’aujourd’hui les collectivités locales ont du mal à trouver des financements ou des refinancements. Elles ont du mal à trouver des lignes de trésorerie dans la crise des liquidités que nous vivons aujourd’hui et qui est en train de se mettre en place. La crise de confiance ne touche pas que les entreprises, les PME, cela touche également les collectivités locales. Surtout, beaucoup d’entre elles sont dans des situations critiques en termes de finances. Et donc les banques sont un peu prudentes."

_________________
n°1
n°2
n° 3
Revenir en haut
Phyvette
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2010
Messages: 453
Localisation: viroflay

MessagePosté le: 28/12/2011, 11:53    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

Premiére vague insolvabilité en Chine ; deux grosses provinces ce déclarent incapable de payer les intérêts sur leur dettes.
L'éclatement de la bulle Chinoise de dettes pourries est en cours.

LIEN

Pour le moment il n'y a rien là dessus dans le web francophone.
_________________
n°1
n°2
n° 3
Revenir en haut
Phyvette
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2010
Messages: 453
Localisation: viroflay

MessagePosté le: 28/12/2011, 12:10    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

Record historique de sommes déposées par les banques Européennes sur leur comptes de dépôt à la BCE... Egale presque à la somme débloquées par la même BCE la semaine derniére.

Citation:
Ce nouveau pic des dépôts sur vingt-quatre heures intervient une semaine après que la BCE a réalisé le plus gros prêt de son histoire, dans le but d'apaiser les tensions sur les marchés interbancaires et de prévenir les risques de « credit crunch »,

LIEN
_________________
n°1
n°2
n° 3
Revenir en haut
porcinet
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2010
Messages: 515
Localisation: e

MessagePosté le: 28/12/2011, 22:40    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ? Répondre en citant

C'est sympa ! La BCE prête 489 milliards au taux de 1 % aux banques et celles-ci le place à 0,25 % à la BCE !
Ils pourraient faire du 4 % mais ils ont tellement la trouille qu'ils préfèrent la sécurité.
Quelle farce de les entendre communiquer : "nous prêtons et avons toujours prêté aux entreprises.".
Game over ! Lâche le flipper petit, il a fait tilt !
_________________
vivre libre ou mourir (mais de mort lente)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:21    Sujet du message: [Débat] Le Peak Money avant le Peak Oil ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La revue de presse -> Sciences et économie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation