Index du Forum


Résilience : Capacité d'une famille, d'un groupe ou d'une structure à s'adapter et rebondir suite à un choc violent.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La transition, nous sommes dedans

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Bienvenue sur le forum Transition -> Le bistrot des transitionnistes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
porcinet
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2010
Messages: 515
Localisation: e

MessagePosté le: 16/01/2012, 03:47    Sujet du message: La transition, nous sommes dedans Répondre en citant

Et cela se passe mal. Je persiste sur cette perception que les choses que nous réservons au futur sont notre quotidien.
Pourquoi discuter de la pertinence du pic pétrolier alors que nous vivons dans un monde post-pic depuis un moment.
Les effets sont connus :
- Déstabilisation géopolitique ;
- Augmentation du prix de l'énergie et influence sur l'économie avec un effet de plateau ondulant (crise/reprise aléatoire) ;
- Conséquences sociales, révoltes, guerre civile.
Je suis trop fatigué pour continuer et puis vous avez bien compris.
_________________
vivre libre ou mourir (mais de mort lente)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 16/01/2012, 03:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ramite
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2010
Messages: 1 054
Localisation: Gers

MessagePosté le: 16/01/2012, 06:54    Sujet du message: La transition, nous sommes dedans Répondre en citant

Je suis tout à fait d'accord. D'ailleurs, en regardant la Grèce d'aujourd'hui on sait ce qui nous attend en France pour l'année prochaine.
C'est pas le moment de faire un crédit, quoi Mr. Green
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 16/01/2012, 07:13    Sujet du message: La transition, nous sommes dedans Répondre en citant

Ramite a écrit:
D'ailleurs, en regardant la Grèce d'aujourd'hui on sait ce qui nous attend en France pour l'année prochaine.

Peut être pas l'année prochaine, mais les années qui viennent. Le socle social français créé suite à des rapports de force en 1936 puis 1945 a encore quelques beaux restes, et 5 ans de Sarkozy n'a pas suffit à le réduire totalement.
Mais oui, c'est bien la trame directrice : "tenez vous à carreau, c'est le destin de la Grèce que l'on va vous faire subir".
Ramite a écrit:
C'est pas le moment de faire un crédit, quoi Mr. Green

Au contraire, je pense que il faut jouer le tout pour le tout : j'ai dans mon entourage un maximum d'amis qui viennent de prendre un emprunt immobilier, et ainsi, vidé totalement leur compte bancaire.
Après, qu'ils viennent nous virer de nos maisons et appartements : qu'ils viennent ! Evil or Very Mad
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
postdave
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 851
Localisation: Sud Ouest

MessagePosté le: 16/01/2012, 09:02    Sujet du message: La transition, nous sommes dedans Répondre en citant

Je pense que la transition a commencé en 1975 (choc pétrolier montrant la fragilité d'un mode de vie, mais surtout invention du chômage montrant le premier signe de l'impasse d'une société productiviste à croissance exponentielle, puis guerre pour les appros dès 1991....), donc j'ai plus aucun doute sur le fait qu'aujourd'hui nous y sommes.

Je dirais que la grande question qui se pose, et c'est la transition personnelle :Transition douce, changement radical....
En cas d'option "changement radical", la question se pose : Quand ? Quel est le déclencheur ?
Revenir en haut
porcinet
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2010
Messages: 515
Localisation: e

MessagePosté le: 16/01/2012, 13:01    Sujet du message: La transition, nous sommes dedans Répondre en citant

Le socle social Français ? Ca fait 40 ans qu'il est attaqué, il est vermoulu. La Grèce en France, c'est pour bientôt.
Les crédit, je suis d'accord avec Alter, faut tenter mais ils ne prêtent pas !
_________________
vivre libre ou mourir (mais de mort lente)
Revenir en haut
Crevette
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 609
Localisation: Finistère Phare-Ouest

MessagePosté le: 16/01/2012, 18:41    Sujet du message: La transition, nous sommes dedans Répondre en citant

Effectivement, nous sommes dedans.

Aujourd'hui, la presse annonce que les prix des carburants viennent de battre des records.
(comme d'habitude sans faire d'analyse de fonds)

Le plan d'austérité est déjà prêt depuis un moment, et il nous sera présenté en plusieurs morceaux/phases/étapes, ce genre de plan étant innacceptable pour la population, s'il est appliqué/présenté d'un bloc (comme dans les autres pays).

Donc on va en avoir un avant les élections, profitant de la perte du AAA, et les autres suivront les uns après les autres, après les élections. Ils diront que le 1er n'a pas suffi...

Les gens se retrouvent déjà coincés entre l'inflation (carburants élec gaz & alimentation et bien de consommation) l'augmentation des taxes & impôts à tous les niveaux.

Je pense aussi qu'il faut tenter le crédit au vu de l'inflation.
En ce qui me concerne, pour le prêt de mon exploitation, j'ai déjà un taux d'intérêt réel négatif (taux du crédit-taux d'inflation=taux d'intérêt réel)
Tout le monde sait que le vrai taux d'inflation réel est nettement supérieur à celui annoncé officiellement...
_________________
La nature, c'est ce que nous sommes, et tout ce que nous avons.
Revenir en haut
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 16/01/2012, 18:53    Sujet du message: La transition, nous sommes dedans Répondre en citant

Crevette a écrit:
En ce qui me concerne, pour le prêt de mon exploitation, j'ai déjà un taux d'intérêt réel négatif (taux du crédit-taux d'inflation=taux d'intérêt réel)
Tout le monde sait que le vrai taux d'inflation réel est nettement supérieur à celui annoncé officiellement...

Effectivement, je n'y avais pas pensé. Le pire est peut être que mon prêt à un taux d'intérêt est non seulement négatif, mais qu'en plus le bien à pris de la valeur.

Mais il est effectivement difficile actuellement de signer un prêt immobilier, tellement les banques sentent qu'elles vont tombés si le vent soufle un tout petit peu plus.

Oui, le modèle social français est très fortement entamé, mais il est aussi encré dans le logiciel français, ce qui n'est pas le cas de la Grèce. Pour y avoir été, j'ai été surpris du défis du peuple vis à vis d'un Etat déjà moribond, pourri comme vous ne pouvez même pas imaginer...
En France, il arrive que le peuple choississe à contrecourant de faire exactement le contraire de ce que font les autres peuples européens. C'est en ce sens que le modèle social français n'est pas totalement mort.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett


Dernière édition par Alter Egaux le 16/01/2012, 22:03; édité 1 fois
Revenir en haut
Ramite
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2010
Messages: 1 054
Localisation: Gers

MessagePosté le: 16/01/2012, 21:45    Sujet du message: La transition, nous sommes dedans Répondre en citant

Modèle social français ou pas, il faudra bien augmenter les impôts pour compenser l'augmentation des taux directeurs. Mais plus on augmentera les impôts, plus il y aura de travail au noir qui se développera, donc il y aura moins de rentrées fiscales et donc encore une augmentation des taux directeurs, et donc il faudra ré-augmenter les impôts, etc, et c'est l'engrenage, et puis à un moment ça ira très vite et en deux mois on passera de presque la situation actuelle à celle de la Grèce aujourd'hui. Et c'est pour dans pas longtemps après les élections, avec un mois ou deux de sursis suivant qui sera élu.
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
porcinet
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2010
Messages: 515
Localisation: e

MessagePosté le: 18/01/2012, 11:31    Sujet du message: La transition, nous sommes dedans Répondre en citant

C'est cuit. Le modèle français est basé sur la répartition des ressources, si celles-ci sont inexistantes, il n'y a plus de modèle.
Les Français iront les uns contre les autres. Vieux/jeunes, racistes/immigrés, écolos/pollueurs, travailleurs/chômeurs, riches/pauvres. Il n'y a que la remise à zéro qui permette de repartir.
_________________
vivre libre ou mourir (mais de mort lente)
Revenir en haut
postdave
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 851
Localisation: Sud Ouest

MessagePosté le: 18/01/2012, 12:58    Sujet du message: La transition, nous sommes dedans Répondre en citant

Exactement, le modèle social ne peut survivre qu'avec une croissance forte. Or pas de croissance possible.

J'en profite d'avoir un peu de temps pour faire un minimum d'analyse.

Le modèle social français au final, c'est un système de solidarité, qui permet aux "victimes" de la concurrence économique (salariale) voulue par le système, de mener une vie proche de ceux qui n'en sont pas exclus.
Au final, le mode de vie de l'agent du système productiviste (sous traitance de son logement, de sa bouffe, de l'éducation de ses enfants, de sa responsabilité citoyenne) entraine une création de richesse partageable. Le système productiviste est proche de l'écroulement, pour les facteurs qu'on connait, et l'écroulement de l'opulence matérielle suivra, et donc la possibilité de partage aussi.

Je prédis encore un bel avenir aux riches. Contrairement à Porcinet qui les plaint de supporter des loisirs de "classe" formatés, je pense qu'il ont toutes leurs chances en cas de transition non prévue. En effet, par rapport au prolétaire moyen, le riche sera informé plus tot d'un clash imminent (quelques heures, jours, semaines), le riche, de part ses économies même dévalorisées pourra plus facilement avoir accès à la ressource naturelle (la terre), aura de part sa culture éclectique (je reste persuadé que la culture, même réduite à sa dimension artistique, est désaliénante) une plus grande facilité à se passionner pour des travaux simples, aura par son éducation plus de facilité à assimiler les connaissances nécessaires à la survie (culture, élevage, ingénierie technique).

Le prolétaire moyen, abruti par un emploi avilissant, n'a souvent ni la curiosité ni l'envie de se cultiver, préfère le foot aux bouquins, et n'aura jamais d'économie.

Je me demande finalement, si le modèle social français, qui m'a toujours été cher, ne sera pas finalement coupable involontaire, d'une non-résilience d'un bonne partie du peuple, dindon de la farce comme depuis toujours, qui devra supporter un choc difficilement surmontable.
Revenir en haut
porcinet
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2010
Messages: 515
Localisation: e

MessagePosté le: 19/01/2012, 06:12    Sujet du message: La transition, nous sommes dedans Répondre en citant

c'est très juste ce que tu dis Postdave mais je ne pense pas que les riches s'en sortent moins bien, je pense qu'ils continueront de dominer mais parce qu'ils en ont les moyens et non par intelligence. Ce sont leurs serviteurs zélés qui sont malins, pas eux.
Le système social n'est qu'un pansement, un pis-aller. C'est loin d'un idéal de justice et d'égalité mais c'est tout ce que les riches avaient accepté de laisser. Maintenant, ils veulent tout.
_________________
vivre libre ou mourir (mais de mort lente)
Revenir en haut
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 19/01/2012, 06:38    Sujet du message: La transition, nous sommes dedans Répondre en citant

porcinet a écrit:
C'est loin d'un idéal de justice et d'égalité mais c'est tout ce que les riches avaient accepté de laisser. Maintenant, ils veulent tout.

Tout à fait. Ils se sont faits arracher quelques avancées sociales, au prix du sang et des larmes (de nos anciens). Mais le capitalisme n'a que faire de système de liberté, bien au contraire.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:17    Sujet du message: La transition, nous sommes dedans

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Bienvenue sur le forum Transition -> Le bistrot des transitionnistes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation