Forum Index


Résilience : Capacité d'une famille, d'un groupe ou d'une structure à s'adapter et rebondir suite à un choc violent.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[Blog] La crise en Grèce (greek crisis)
Goto page: 1, 2, 3  >
 
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> La revue de presse -> Sciences et économie
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 28/01/2012, 09:51    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

Un blog francophone sur la crise en Grèce. A lire régulièrement, loin des froissements de velours de Davos.

Greek crisis.

De mon point de vue, le pays est à 2 doigts de "libérer" une violence inouïe sur ses élites corrompus. La coupe est pleine, et ce pays peut être la mèche qui fera exploser la zone euro.

On y apprend aussi que le volcan Santorin serait en train de se réveiller, au large Nord de la Crète. On dit que la mer est "rouge".
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Publicité






PostPosted: 28/01/2012, 09:51    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 20/02/2012, 18:27    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

La gauche radicale est en train de faire une très forte poussée dans les sondages.
  • Parti communiste grec (KKE) : 14%
  • La Coalition de la gauche radicale (SYRIZA) : 13,5%
  • La Gauche démocrate (DIMAR) : 16%
  • Les Verts écologistes : 3,5%

Je ne sais pas si ses partis sont capables de s'entendre, à l'image de JL Mélenchon qui avec son Front de Gauche regroupe 8 partis politiques, et à donc aspiré totalement le NPA (par 2 vagues successives de militants), une partie des Verts (Martine Billard), les chevènementistes, et une petite partie du PS (PG), sans parler du PCF (grosse force militante et beaucoup d'élus).

En tout cas, Fotis Kouvelis, le leader du parti La gauche démocratique a des sondages à 40% d'opinions positives, loin devant ses concurrents, où celui veut punir la ploutocratie. DIMAR a fait des alliances déjà sur le local avec SYRIZA.
Il suffit qu'il y est un accord avec le Parti communiste et c'est faisable.

L'extrême droite, allié à l'actuel gouvernement, avec les socialistes et les conservateurs est en train de s'effondrer, absorbé par les conservateurs. Sans parler du PS grec avec des sondages à 11% (43,9 % en 2009), totalement désavoué.

Par contre, coté Ex pays de l'Est, qui ont connu le Fascisme, puis le Communiste stalinien, virent un à un extrême droite xénophobe et anti roms. Tout simplement parce que le communisme était imposé par une nation étrangère, et que le fascisme est "made in" local.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 06/03/2012, 07:16    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

Article sur contreinfo, à lire, Notre pays s’enfonce dans les ténèbres du Moyen Âge, par Mikis Theodorakis.

La gauche de la gauche est en train de monté à une vitesse qui ne déplairait pas à notre Mélenchon national.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 11/04/2012, 07:16    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

Panagiotis Bourchas se souviendra longtemps de son JT du 6 avril. Le journaliste grec s’est fait attaquer par des manifestants à coup de yaourts, d’oeufs et de farine :

Quote:
La raison de leur colère ? La présence d’un représentant d’un parti d’extrême-droite sur le plateau du journal, une semaine auparavant.

C’est ce que l’on appelle les aléas du direct. Le vendredi 6 avril, le journaliste grec Panagiotis Bourchas présente comme d’habitude son journal sur la chaîne TV1. Mais tout ne va pas se dérouler comme prévu pour lui. En effet, des manifestants sont venus interrompre son journal en le bombardant d’un savoureux cocktail composé de yaourts, oeufs et farine, tout en proférant de nombreuses insultes à son encontre. Le tout a duré plusieurs minutes, rapporte le site Greekreporter.com.

Concrètement, les manifestants souhaitaient faire part de leur mécontentement envers le journaliste, coupable à leurs yeux d’avoir donné la parole à un représentant du groupe d’extrême-droite L’Aube dorée, la semaine d’avant. Surpris, celui qui s’est fait traiter de fasciste durant cette intervention tente de rester le plus professionnel possible et essaie de préserver son ordinateur portable, puis rend l’antenne. Quelques minutes plus tard, il revient, la veste en moins et debout, expliquer ce qu’il s’est passé avant de lancer un nouveau sujet.

On remarquera au passage la surprenante passivité des équipes autour du pauvre journaliste qui l’ont laissé se faire attaquer par les manifestants.

_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Angelus68
Membre

Offline

Joined: 30 Oct 2010
Posts: 219
Localisation: Alsace

PostPosted: 07/05/2012, 00:36    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

Alors que en France ont fête la victoire de la gauche la Grèce voit l'arrivée d'un parti néonazis au parlement...

http://www.rue89.com/2012/05/06/pendant-ce-temps-des-neonazis-entrent-au-pa…
_________________
<< La décennie 2010-2020, c'est la décennie de tous les dangers. >>

Yves Cochet

http://www.youtube.com/watch?v=Ulxe1ie-vEY
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 07/05/2012, 08:22    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

Attention au titre des journaux :
La Gauche radicale Syriza fait 16,5%, arrivée n°2, qui est l'équivalent du FdG : soit 52 sièges au parlement (sur les 300 députés du Parlement hellénique).
Sans parler du carton de Parti communiste grec (KKE).

Alors que Aube dorée, parti néonazi fait 6,9%.

La droite conservatrice et le PS n'ont plus la majorité à l'assemblée. Soit le PS choisi de gouverner avec le Front de Gauche, soit la Grèce est ingouvernable.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Angelus68
Membre

Offline

Joined: 30 Oct 2010
Posts: 219
Localisation: Alsace

PostPosted: 07/05/2012, 09:23    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

En effet je suis aller un peu trop vite. Merci d'avoir rectifié le tir en détaillant l'élection.
_________________
<< La décennie 2010-2020, c'est la décennie de tous les dangers. >>

Yves Cochet

http://www.youtube.com/watch?v=Ulxe1ie-vEY
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 07/05/2012, 09:31    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

Angelus68 wrote:
En effet je suis aller un peu trop vite. Merci d'avoir rectifié le tir en détaillant l'élection.

Pas de soucis. Rue89 fait souvent des articles pourris, avec des titres accrocheurs. Parfois, je lis un très bon article du site, mais sur 10 (environ) décevants.
Par contre, le parti Aube dorée est ouvertement néonazi. Il y a donc danger, mais l'assemblée est aussi là pour montrer leur incompétence en matière économique et social.
Ce que ne fait pas la France : les maires FN ont été systématiquement jeté dehors après des gestions calamiteuses. On devrait les faire rentrer à l'assemblée pour faire de même.

Le statut de poujadisme est plutôt un statut confortable, pour les rentiers de la politique. D'ailleurs, les affaires de la famille Le Pen vont plutôt bien.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Jon
Président

Offline

Joined: 11 Jan 2011
Posts: 203
Localisation: Nord-ouest de la France

PostPosted: 07/05/2012, 17:05    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

Mais qui est néonazi alors ??? Je ne comprends pas ces annonces ... Evil or Very Mad
_________________
Jon, anciennement Eldherin ...
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 07/05/2012, 17:43    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

Eldherin wrote:
Mais qui est néonazi alors ??? Je ne comprends pas ces annonces ... Evil or Very Mad

Aube dorée : parti néonazi fait 6,9%.
Ils sont partis de zéro, avec des pourcentages résiduels.


_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Phyvette
Modérateur

Offline

Joined: 30 Oct 2010
Posts: 443
Localisation: viroflay

PostPosted: 07/05/2012, 18:06    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

Alter Egaux wrote:
Soit le PS choisi de gouverner avec le Front de Gauche, soit la Grèce est ingouvernable.

Impossible il faut pour gouverner 151 sièges.
Pasok+Gauche Radicale = 93. Et leurs programmes économiques sont inconciliable.
De fait la Grèce est déjà ingouvernable.

Il va falloir faire un ménage à trois, marier une carpe avec un lapin, et un poulet (Gauche Démocratique), ou revoter.

C'est chouette hein ? Une VIème République des Partis.
De la vrais démocratie, si le peuple vote mal, il recommence, jusqu'aux calendes.
_________________
n°1
n°2
n° 3
Back to top
Angelus68
Membre

Offline

Joined: 30 Oct 2010
Posts: 219
Localisation: Alsace

PostPosted: 08/05/2012, 20:51    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

Athènes n'est plus lié par ses engagements, dit Alexis Tsipras

ATHENES (Reuters) - La Grèce n'est plus liée par ses engagements envers l'Union européenne et le Fonds monétaire international après le rejet par les électeurs des partis favorables aux plans de renflouement, a estimé mardi le chef de file de la Coalition de la gauche radicale, Alexis Tsipras.

Le chef de Syriza, qui va tenter de former un gouvernement de coalition après que les conservateurs arrivés en tête des législatives de dimanche eurent renoncé, a préconisé de placer les banques sous le contrôle de l'Etat et souhaité qu'une commission internationale enquête sur le caractère légal de la dette publique grecque.

"Le plan de sauvetage a été clairement annulé par le verdict populaire", a déclaré Tsipras, dont la formation a été propulsée contre toute attente au rand de deuxième force politique du pays.

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20120508.REU5861/athenes-n-est-plus…
_________________
<< La décennie 2010-2020, c'est la décennie de tous les dangers. >>

Yves Cochet

http://www.youtube.com/watch?v=Ulxe1ie-vEY
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 23/05/2012, 06:21    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

DU GRAIN A MOUDRE : Sortie de la Grèce de l'Euro : comment l'impensable est devenu possible ?

Quote:
durée : 00:40:42 - DU GRAIN A MOUDRE - par : Hervé Gardette - Suivez-nous aussi sur : Les dernières élections grecques avaient déjà fait passer la présidentielle française au second plan des préoccupations internationales : c’était le 6 mai dernier et l’effondrement des partis de gouvernement, favorables à la politique d’austérité, remettait la Grèce au cœur de la crise européenne. Jacques Sapir et Christian de Boissieu M. Lucchesi©Radio France Le 17 juin prochain, rebelote. En France, ce sera le 2e tour des législatives, mais c’est le scrutin grec qui sera le plus observé. Il faut dire que l’enjeu est de taille. Laurent Fabius le résumait ainsi ce matin : si les Grecs veulent rester dans la zone euro, ils ne doivent pas voter pour des partis qui les en feraient sortir. Ce que les dirigeants du G8 exprimaient ainsi dans leur communiqué final ce week-end : oui au maintien de la Grèce, mais à condition que celle-ci respecte ses engagements. Autrement dit, le scrutin du 17 juin aura valeur de référendum : pour ou contre la monnaie unique. S’agit-il de faire peur aux électeurs grecs ? Sans doute. Mais pas seulement. Les propos du ministre français des affaires étrangères, ajoutés à ceux (la semaine dernière) de la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, ou encore du ministre allemand des finances, Wolfgang Schäuble, ces propos tranchent avec le discours qui dominait il y a encore quelques semaines : l’hypothèse d’une sortie de la Grèce de la zone Euro, si elle n’est pas souhaitée, n’est plus exclue. François Bayrou assurait même hier que les banques allemandes s’y préparaient, sans crainte excessive. C’est dire si la façon d’évoquer le sujet a considérablement évolué en peu de temps. Certes, la crainte d’un effet contagion et d’une paupérisation accrue de la population grecque sont toujours présents. Mais un tabou est tombé. Comment l’impensable est devenu possible ? Et le contrepoint de Julie Gacon. Stathis Kouvelakis Julie Gacon©Radio France Le 6 mai dernier, les Grecs ont voté contre le discours dominant répété en boucle sur les chaînes de télévision nationales par une certaine élite, selon laquelle le pays "n'a pas le choix" de se soumettre aux mesures d'austérité imposées par Bruxelles. Aujourd'hui ont dit qu'ils ont "mal voté", on parle de leur "indiscipline", ce qui n'est pas sans rappeler certains discours en France lors du referendum sur la Constitution européenne... Stathis Kouvelakis est enseignant en philosophie politique au King's College de Londres, il était candidat aux législatives du 6 mai dernier pour le parti Syriza. Pour lui les accords signés par les précédents gouvernements avec la Troïka ne se résument pas à des accords économiques, ils sont à la fois la cause et la conséquence d'une profonde dégradation de la démocratie.
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10175.xml


Jacques Sapir, économiste et directeur d'études à l'EHESS
Christian de Boissieu, président du Conseil d'analyse économique (CAE)
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
postdave
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 847
Localisation: Sud Ouest

PostPosted: 23/05/2012, 09:43    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

Etonné que tu cites Sapir, lui qui est pour une sortie de l'euro, et principale référence de MLP.

Il est évident que ce qui paraissait débile hier à certain, sera une évidence quelques temps après à ces mêmes gens.

C'est le cycle habituel quand quelqu'un dit une vérité qui choque :
1- Il est dingue, j'en rigole
2- Il est dingue, et dangereux, je le combat
3- Il avait raison, j'y ai d'ailleurs au fond de moins toujours cru.
Back to top
Alter Egaux
Modérateur

Offline

Joined: 19 Oct 2010
Posts: 2,693
Localisation: Ile de France et Auvergne

PostPosted: 24/05/2012, 05:44    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis) Reply with quote

postdave wrote:
Etonné que tu cites Sapir, lui qui est pour une sortie de l'euro, et principale référence de MLP.

Etre pour ou contre n'est qu'une posture économique. Sapir est un très bon analyste prospectif pour cette transition.
Pour MLP, c'est une posture politique : cela n'a rien à voir. Elle ne comprend rien à l'économique. Elle est juste là pour péréniser son immense fortune et perpétuer le verrouillage de la démocratie française.

Je le répète : l'Euro est un outil. Que l'on le jete aux orties ou que l'on le garde, cela ne changera pas grand chose à la situation : défauts totaux ou partiels des Etats, avec ses rétroactions.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 01:15    Post subject: [Blog] La crise en Grèce (greek crisis)

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> La revue de presse -> Sciences et économie All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2, 3  >
Page 1 of 3

 
Jump to:  

Index | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation