Index du Forum


Résilience : Capacité d'une famille, d'un groupe ou d'une structure à s'adapter et rebondir suite à un choc violent.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Scénario bienveillant] La transition et l'Etat

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La revue de presse -> Politique et militantisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 06/02/2012, 18:56    Sujet du message: [Scénario bienveillant] La transition et l'Etat Répondre en citant

Ce soir ou jamais invite assez régulièrement Paul Aries (Mardi 24 janvier 2012).

Cette fois ci, il avait 2 opposants, Nicolas Baverez en économiste néolibéral pur jus (droit dans ses bottes), et vous allez rire, Claude Allègre (qui sent le vent tourner, et en profite pour commencer à enlever son veston).

Cependant, une chose m'a fait tilt : c'est vers 27 min à 30 min environ, sur la désindustrialisation. Pendant plusieurs minutes, Paul Ariès met de la perspective à la crise de 1973 à nos jours, mais surtout donne une direction, en faisant un appel. Il demande au PS (en profitant du précieux direct qui lui était offert) que ce dernier laisse la possibilité aux expérimentations alternatives de s'exprimer, et de tester des organisations alternatives (au capitalisme). Il brandisse notamment une monnaie locale à la télé.

En fait, par son appel, je viens enfin de trouver le meilleur argument pour le vote "utile" au second tour Mr. Green , pour le candidat probablement PS : certes, le PS n'est pas en rupture avec le système capitaliste.

Cependant, Paul Ariès est radical, pragmatique, et intelligent. Les élections se gagnent avec des machines à voter (les gros partis). Il attend donc de la gauche (rose pale) juste ceci (vers 51 min) : aux gens de trouver tout simplement le projet alternatif, mais avec un Etat qui ne tient pas une posture coercitive, comme le fait actuellement la majorité (en poursuivant dans les écoles les étudiants étrangers).

Il fait ainsi une synthèse entre les libertaires et les anarchistes : un espace et un système de lois adaptatifs et un Etat qui accompagnent la transition, entre le système qui meurt et celui qui va naitre. Un Etat et une administration intelligente et non conservatrice.

Le problème, c'est que le prochain gouvernement se doit d'accompagner et de stimuler le monde qui vient, pour l'accoucher. Ca urge et c'est déjà plié.
Et Paul Ariès, en bonne intelligence, en appelle à la raison.
Laisser s'exprimer les prochaines tentatives de bricolages sociétaux, en encadrant par la loi la transition, mais en laissant aussi faire son peuple.

Le PS est probablement conservateur sur sa bourgeoisie, mais un peu plus offensif question sociétale. Il a intégré la transition énergétique dans son programme, comme les Verts, comme de Front de Gauche. On peut d'ailleurs faire confiance en ses 2 derniers pour veiller aux grains.
Cependant, l'avantage est probablement d'avoir un Etat "complaisant" sur les nouvelles expériences sociétales, que d'avoir un Etat coercitif et manipulateur, comme le montre les néoconservateurs actuels au gouvernement.

Qu'en pensez vous ?
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 06/02/2012, 18:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
porcinet
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2010
Messages: 515
Localisation: e

MessagePosté le: 13/02/2012, 08:44    Sujet du message: [Scénario bienveillant] La transition et l'Etat Répondre en citant

J'aime beaucoup Ariès, mais je crois que là, il s'agit d'un espoir. Tout doit se vendre et les élites ne lâcheront pas le morceau. Même si il existait une vraie gauche dans ce pays, elle serait impuissante face au système et à ses affidés. Ceux-ci n'ont aucun scrupule, sont violents et détestent les vrais humains.
C'est aussi une preuve d'abandon, en être réduit à espérer que le pouvoir nous laisse vivre autrement en dit long sur l'état de la démocratie.
Et Papadémos,non élu, qui vient faire la leçon aux Grecs !
Démocratie signifie donc, Etat riche avec télé, magasins et marketing et non pas représentation du peuple par les élus !
Quand j'entends mes abrutis de concitoyens dirent : y'en à marre de payer pour les Grecs, je suis presque impatient qu'on leur inflige le même traitement !
Ils ont gagné, sur toute la ligne. Ils ont tué les rapports sociaux, la solidarité, l'esprit critique, il nous donne leur culture, leur manière de voir et les gens suivent.
Ils nous imposent leurs candidats inféodés aux puissances dinancières et si on ne vote pas pour eux c'est qu'on est pas démocrate, ou qu'on ne vote pas utile.
Votez utile, pour l'ennemi du peuple, celui qui est moins méchant que l'autre. Sinon votre vote n'est pas crédible. A chaque élection, c'est pareil, on se fait baiser mais faut quand même vote utile.
_________________
vivre libre ou mourir (mais de mort lente)
Revenir en haut
porcinet
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2010
Messages: 515
Localisation: e

MessagePosté le: 13/02/2012, 13:49    Sujet du message: [Scénario bienveillant] La transition et l'Etat Répondre en citant

Se réapproprier la politique demande juste un refus. Refus de ce monde inique, refus de participer mais ils tiennent les gens par la peur !
Sommes nous si incapables nous-même pour ressentir le besoin de se soumettre ?
Sortons du loft ! Menons une vie choisie, ça c'est politique !
Ne suivons plus leur calendrier, leurs règles, leur pognon !
Voilà un début de solution, totalement utopiste car quasi-impensable pour le gros bébé occidental qui n'envisage pas un avenir qu'on n'aurait pas réfléchi à sa place.
Alors oui, qu'ils nous laisse tranquille, mais je n'y crois pas, c'est marche ou crève et non pas la possibilité du choix.
Je ne vois pas en quoi un Hollande empêchera un préfet tatillon de tatilloner, des gros cons de notables de pourrir la vie des différents etc...
D'ailleurs je ne vois aucune alternative à part le merdier, tel que maintenant mais glissant vers le pire.
Une poussée de Mélenchonite aigue au premier tour et là vous verrez la grosse machine médiatique se mettre en branle, et les Allemands nous faire les gros yeux parce qu'on aurait pas voter comme il faut.
Les gens sentent que ça ne va pas mais bonjour l'analyse ! Surtout, ils ne remettent pas du tout en cause le consumérisme, aucun ! Presque.
Relancer la croissance ? Pour 2 ans et foncer plus vite dans le mur ? Seule une décroissance réfléchie et bien sur basée sur une équitable répartition des ressources permettrait une réelle avancée mais ce discours ne passe pas, les drogués de l'achat n'en veulent pas et pis d'abord, c'est un truc de riche !
Nous, Etats déclinants, imaginons que de futures grandes puissances vont continuer de se faire empapaouter ! Pour que nous puissions continuer notre petit délire.
_________________
vivre libre ou mourir (mais de mort lente)
Revenir en haut
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 14/02/2012, 06:59    Sujet du message: [Scénario bienveillant] La transition et l'Etat Répondre en citant

porcinet a écrit:
Et Papadémos,non élu, qui vient faire la leçon aux Grecs !

C'est ce donc Mélenchon a le plus peur : en Grèce et partout (en Amérique du Sud), les socialistes embourgeoisés choisissent comme alliés l'extrême droite et la droite conservatrice, plutôt qu'une gauche radicale et progressiste.
Nous sommes donc prévenus : les socio démocrates peuvent nous trahir, une nouvelle fois.

Cependant, la France a une histoire particulière (l'occupation, le PCF allié aux Gaullistes, puis au gouvernement).

porcinet a écrit:
Ne suivons plus leur calendrier, leurs règles, leur pognon !

Même pour le calendrier, qu'il soit électoral ou saisonnier, il peut avoir une influence certaine sur notre vie, quelques soit notre résilience personnelle.
Le calendrier électoral est particulièrement risible, mais il fixe nos choix futurs, nos réactions, nos résistances particulières.

porcinet a écrit:
Une poussée de Mélenchonite aigue au premier tour et là vous verrez la grosse machine médiatique se mettre en branle, et les Allemands nous faire les gros yeux parce qu'on aurait pas voter comme il faut.

Méfie toi d'une poussée de Die Linke et des Verts en Allemagne : la France pourrait être doublée par les Rouge-Verts Allemands, par sa gauche.

porcinet a écrit:
Seule une décroissance réfléchie et bien sur basée sur une équitable répartition des ressources permettrait une réelle avancée mais ce discours ne passe pas, les drogués de l'achat n'en veulent pas et pis d'abord, c'est un truc de riche !

On est ok. Cependant, le débat sur la décroissance est entré dans les thèmes de discussion en France, même s'il est encore que chez les initiés.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
porcinet
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2010
Messages: 515
Localisation: e

MessagePosté le: 14/02/2012, 12:57    Sujet du message: [Scénario bienveillant] La transition et l'Etat Répondre en citant

Ach ! Chavais oublié les zélections Hallemandes !
C'est possible ce que tu avances, plus qu'en France en tout cas. Car les Allemands entendent partout qu'ils sont la meilleure économie et le peuple ne voit rien venir à part des baisses de salaire.
Hollande a fait allégeance aux marchés en soutenant le vote parlementaire Grec sur le Mémorendum.
Voilà, on sait pour qui il travaille, rien à branler des Grecs, l'important est que les riches continuent de palper.
Allez chier dans les trous de golf comme disait Reiser ! Crevez les pneus des grosses cylindrées, envahissez les restos de luxe, étalez votre pauvreté sous leurs yeux.
Pourrissons leur la vie comme ils nous la pourrissent !
_________________
vivre libre ou mourir (mais de mort lente)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:22    Sujet du message: [Scénario bienveillant] La transition et l'Etat

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La revue de presse -> Politique et militantisme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation