Index du Forum


Résilience : Capacité d'une famille, d'un groupe ou d'une structure à s'adapter et rebondir suite à un choc violent.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les métiers de l'avenir

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Bienvenue sur le forum Transition -> Le bistrot des transitionnistes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cicyle
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2011
Messages: 194
Localisation: Gers

MessagePosté le: 29/03/2012, 21:57    Sujet du message: Les métiers de l'avenir Répondre en citant

Je me pose depuis quelques temps la question des métiers de l'avenir...

Avec la flambée du pétrole et la décroissance à avenir, certains métiers sont amenés à disparaitre ou à etre limité :
- ceux des transports aériens : hotesse de l'ai, steward, pilote ...
- les métiers de la route : camionneurs, VRP ...
- import/export international
- pompistes (même si ce métier a déjà disparu pour le libre service)
pleins d'autres auquels je ne pense pas tout de suite ...

Actuellement, je ne m'épanouis pas dans mon travail. Cela fait des mois (années) que je suis les offres d'emplois sur polemploi mais rien ne me plait ou est dans mes compétences. Et puis dans le Gers, il n'y a pas grand chose.
Je n'ai aucune envie d'être vendeuse, agent de banque ou d'assurance ... Avec ma vision de l'avenir, je trouve que les métiers proposés ne seront plus adaptés au nouveau monde. Peut être ne suis-je plus assez dans le présent ?
C'est pourquoi, l'idée de la recyclerie me travaille car c'est un nouveau métier d'avenir, en phase avec la transition

Bref, j'aimerais savoir quelles seraient pour vous les compétences à avoir pour travailler dans un futur de transition?
Quels seraient les métiers qui permettraient de survivre dans un monde avec moins de pétrole et d'énergie, moins vite moins fort, moins loin ...

qq exemples de métiers :
- les agriculteurs tournés vers le bio seraient indispensables. Les gros tracteurs sans carburants serviront de poulaillers..
- les bouchers auraient tjs leur place
- on pourrait réouvrir et réorganiser les voies navigables et réinventer les métiers d'éclusiers (comme l'était mon arrière grd père), bateliers ...
- ferrailles, recycleurs
- taxis en charettes
- mécano réparateurs et sav d'électroménager puisqu'on ne pourrait plus au facilement jeter et racheter les appareils ménagers

Dans quoi allons nous nous recycler quand nos besoins ne seront plus les mêmes ?
Quels sont les savoirs-faire à acquérir pour la transition ?
_________________
L'Avenir fait peur, construisons le !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 29/03/2012, 21:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ramite
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2010
Messages: 1 054
Localisation: Gers

MessagePosté le: 30/03/2012, 05:39    Sujet du message: Les métiers de l'avenir Répondre en citant

- Les survivalistes armés et entrainés pourront créer des entreprises de protection et de gardiennage, il y en aura de plus en plus besoin. ^^
- Les petits commerces locaux vont pouvoir réouvrir, épiceries, quincailleries, etc, dès qu'il sera plus rentable d'aller chez eux que de faire des kms en voiture jusqu'au supermarché.
- également beaucoup de métiers d'artisanat, de réparations et entretien en tout genre, ainsi que d'alimentation (boulangeries, boucheries, fromageries,...)
- Une chose à laquelle on ne pense pas forcément tout de suite, ce sont toutes les coopératives et les mutualisations de producteurs, qui deviendront indispensables. Par exemple, les éleveurs laitiers ne pourront plus vendre leur lait à des entreprises qui ne comptent qu'une ou deux usines de transformations en France ; ils devront s'armer localement d'usines de conditionnement de leur lait en yaourts, fromage, lait en poudre, etc., usine qui disposera de son propre réseau de vendeurs qui distribueront localement ces produits. Idem pour faire toutes sortes de transformations alimentaires, nouilles, farine, huile, biscuits, etc.
- producteurs d'nrj locale, moulins, méthaniseurs, éoliennes, panneaux solaires, etc.
- A mon avis les forêts vaudront de l'or, et les bucherons auront du boulot.
- Pour le bâtiment, il faudra peut-être se remettre à fabriquer localement (voire sur place) les matériaux de construction, d'isolation, de couverture : pisé, torchis, briquetteries, scieries, chaumiers, etc.
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
porcinet
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2010
Messages: 515
Localisation: e

MessagePosté le: 30/03/2012, 06:36    Sujet du message: Les métiers de l'avenir Répondre en citant

Il y a plein de métiers d'avenir : dealer, contrebandier, racketteur, voleur, mercenaire, milicien, esclave.
Les vrais métiers ont tous subi une amputation du savoir-faire.
Les bouchers ne savent plus choisir une bête, les menuisiers ne font plus de bois luné, les bûcherons ne gèrent plus la forêt. La plupart des métiers sont efficients dans le monde actuel mais ne serviront à rien ou presque plus tard.
Les agriculteurs sont spécialisés et font comme on leur à appris au lycée débilicole.
En gros, on a privé les gens d'autonomie et on leur à volé les techniques pour les formater. Tout le monde travaille de la même façon ! Il n'y a plus de place pour l'adaptation, la réfléxion, l'improvisation.
Les plus faibles resteront au bord de la route et l'insécurité sera le mot d'ordre. On sera soit misérable et pas emmerdé, soit riche mais envié, soit esclave. Ce qui est déjà pas mal le cas.
Quand je vois les préoccupations de la plupart des gens, je vois la détresse psychologique qui les attend. Passer d'un monde d'excès à un monde de privations va entraîner une épidémie du syndrome Caliméro.
Je pense que pour envisager l'avenir, il faut plusieurs métiers pour une seule personne. Car tout ce qu'on ne peut faire soit même coutera extrêmement cher.
Si tu peux assurer l'essentiel pour toi, tu as un métier valable car tu as ce que les autres n'ont pas, donc un pouvoir de négociation. L'inconvénient, c'est que cela t'oblige à augmenter ton niveau de sécurité.
Donc, on a en revient à une vie collective ou chacun trouve sa place selon ses aptitudes car je ne connais personne capable de tout faire !
_________________
vivre libre ou mourir (mais de mort lente)
Revenir en haut
postdave
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 851
Localisation: Sud Ouest

MessagePosté le: 30/03/2012, 14:55    Sujet du message: Les métiers de l'avenir Répondre en citant

C'est l'éternelle question de la transition. A partir de quand doit on transitionner ?

Car Cicyle, cette question que tu te poses depuis longtemps, vient du fait que tu n'a pas amorcé ta transition. En effet la réponse tombe sous le sens du moment que la transition est amorcée.

La vrai question à se poser, est bien de savoir à quel moment on laisser tomber le système actuel pour partir dans un système nouveau et résilient. C'est une démarche personnelle, un choix sociétal (suis je près à vivre en marge), un choix subissant les contraintes financières (l'argent necessaire à la transition), un choix psychologique (adhésion famille et/ou amis).

Après le type de "métier", même si il faut mieux parler d'activité, coule de source en fonction de ses goûts, envies, aptitude et sa raison. Tu as déjà très bien cerné les choses, et ce depuis longtemps Okay
Revenir en haut
gpjp
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2012
Messages: 43
Localisation: 88-Vosges

MessagePosté le: 30/03/2012, 17:36    Sujet du message: Les métiers de l'avenir Répondre en citant

On se retrouve dans la mondialisation. On laisse partir des savoirs faire et des outils de production ailleurs.
Combien de nos usines ferment alors qu'elles ne sont que les dernières en france ou en europe ? Et après l'outil de production et le savoir faire st ailleurs et on ne maîtrisera plus rien.
Un métier à développer : Expert Transitionniste.
On ira aider les familles à faire leur transition en leur donnant des solutions que l'on aura testé.
Va falloir créer un diplôme validé par ce forum Mort de Rire
Revenir en haut
Crevette
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 609
Localisation: Finistère Phare-Ouest

MessagePosté le: 30/03/2012, 19:28    Sujet du message: Les métiers de l'avenir Répondre en citant

La recyclerie est une excellente idée!

Là, je pense exactement la même chose que Postdave.

Il faudra dans le monde qui vient beaucoup de compétences techniques, et d'intelligence pratique (savoir fabriquer des choses), comme un de mes amis Africain, qui sait faire plein de choses avec presque rien, comme changer un embrayage en pleine campagne, sans tous les moyens du garage. Okay

Tous les magiciens du vrai bricolage auront du boulot. Je parle des vrais, qui construisent des trucs utiles divers et variés avec tout et n'importe quoi, tout ce qu'ils trouvent.

Comme construire une éolienne avec un alternateur de voiture (il y en aura bientôt plein à récupérer), des bouts de tôle, quelques fils de fer, une batterie et du bois.
C'est là que je rejoins Ramite su l'artisanat.

Donc je crois qu'il est bon de faire progresser nos compétences techniques, en même temps que nos compétences potagères, parfois tout aussi techniques...
_________________
La nature, c'est ce que nous sommes, et tout ce que nous avons.
Revenir en haut
Cicyle
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2011
Messages: 194
Localisation: Gers

MessagePosté le: 30/03/2012, 21:22    Sujet du message: Les métiers de l'avenir Répondre en citant

Je suis tout à fait d'accord avec Ramite et Crevette.
Les vrais bricoleurs aux mains d'or pourront se débrouiller.

J'ai un jeune voisin qui est doué en mécanique auto. Il travaille dans les controles techniques et sait réparer beaucoup de choses. C'est un bricoleur né et il fait bcp de choses autres que la mécaniques. Il est souvent en galère à cause du travail, petits contrats, intérim mais il se débrouille et c'est un adapte du système D.
Ex : il investit dans un tracteur en panne une misère (qu'il répare), puis il utilise le tracteur pour faire du bois avec un gars qui a le bois mais pas le tracteur.
Ou bien, il répare la voiture d'un ferronnier qui lui fait son portail gratuit etc etc.
En gros, il utilise ses compétences pour faire du troc de services.

En écoutant ses explications, je me suis demandée ce que moi je savais faire pour faire des échanges, avoir une valeur de compétences.
En fait, mes compétentes sont bien maigres : de la couture, de la cuisine (confitures, conserves, alcool) et un peu de bricole.

Je me demande ce que les gens pourraient avoir besoin demain, d'où les métiers de l'avenir.
Le problème, c'est que cela ne fait pas manger aujourd'hui. Eh oui, je suis dans le système capitaliste avec crédit et je ne peux pas tout balourder en un claquement de doigt !!

Pour la recyclerie, il faut avoir beaucoup de compétences : menuiserie, ferronerie, couture, sens artistique ...
Beaucoup trop de compétences pour une seule personne.
Je crois que je vais commencer à faire qq stages de perfectionnement, histoire d'engranger du savoir faire (et pour le plaisir)
Demain, je commence par la vannerie avec l'association de portes neuves. J'avais imaginé planter de l'osier un jour, pourquoi pas, faut bien rêver ...
Après peut-être rempaillage de chaises et menuiserie, puis soudure ?

Sinon, ils font des stages de voleurs mercenaire ? Comme dit Porcinet, ça c'est un métier d'avenir !
Pour moi, la richesse n'est pas dans les placards mais dans les mains et la cervelle. Un placard volé et vide peut se reremplir mais quand on est nul et qu'on sait pas se débrouiller , difficile de remplir la cervelle !!
_________________
L'Avenir fait peur, construisons le !
Revenir en haut
porcinet
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2010
Messages: 515
Localisation: e

MessagePosté le: 31/03/2012, 07:39    Sujet du message: Les métiers de l'avenir Répondre en citant

Sous une forme coopérative, tu peux vite cumuler les compétences.
_________________
vivre libre ou mourir (mais de mort lente)
Revenir en haut
gpjp
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2012
Messages: 43
Localisation: 88-Vosges

MessagePosté le: 31/03/2012, 14:59    Sujet du message: Les métiers de l'avenir Répondre en citant

Je pense que dans le cas d'une transition décroissante l'avenir sera plus aux petites structures qui fonctionneront plus ou moins sur elles-mêmes ce qui est le contrepoids de la mondialisation.
C'est comme pour l'énergie, nous avons une production d'énergie centralisée qui nous tiens à la gorge. Et il est dur de s'en défaire (électricité, gaz, pétrole).
Alors que l'on peut avec des éoliennes, de la cogénération bois, du solaire thermique et du biogaz en pertie s'en passer.
Mais il et vrai que pour cela il faut constituer un petit groupe de familles, de la taille d'un hameau pour répartir les coûts et avoir une production suffisante en biogaz.
Revenir en haut
porcinet
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2010
Messages: 515
Localisation: e

MessagePosté le: 01/04/2012, 07:38    Sujet du message: Les métiers de l'avenir Répondre en citant

Tout le monde envisage la baisse énergétique comme un drame insurmontable. N'oublions pas que cette débauche provient essentiellement de la mise en oeuvre de choses totalement superflues.
Le fameux argument de la bougie ! Si l'apport principal de l'électricité c'est d'éclairer en appuyant sur un bouton,; j'ai du mal à cerner la différence avec frotter une allumette !
On vit très bien sans électricité, sauf si on se persuade qu'elle est indispensable. Si on regarde bien, l'énergie électrique ressemble à la bagnole, indispensable mais inutile !
Une vrai régréssion de confort, c'est avoir froid ou faim mais pas manquer de jus. J'ai eu une coupure de trois jours récemment, et bien c'est beaucoup moins pénible de manquer d'électricité que d'eau. C'est même incomparable.
Le vrai paradigme à casser, c'est celui de la surconsommation. Les piquistes cherchent une équivalence au pétrole tout en sachant qu'il n'y en a pas. On ne meurt pas de défection de surabondance ! Je peux le prouver même si je consomme du GO.
Cette société va s'écrouler parce qu'elle est incapable d'envisager le monde autrement que sous une forme croissante et non pas par pénurie. On nous répète à l'envi (si ça s'écrit comme ça !) que rien ne peut remplacer la quasi-gratuité du pétrole mais c'est oublier facilement les usages de ce dernier. Inutiles ou au pire auto-justifiants.
Pourquoi le monde civilisé devrait-t-il périr d'un manque de bagnoles ?
C'est la surproduction le problème, pas le manque d'énergie. C'est comme la bouffe, y'en a trois fois plus qu'il faudrait mais c'est distribué n'importe comment.
Bonjour le drame de pas pouvoir recharger son portable ! Si on est assez con pour s'en inquiéter, autant se suicider mais si on pige l'imbécilité de tout cela, on se fout pas mal de l'électricité ! Elle ne sert qu'à vendre des objets qui en ont besoin. Le top fut atteint avec le couteau électrique ! Moins efficace qu'une lime mais MODERNE ! Le rôti du dimanche prenait un air obsolète si vous le découpiez simplement au couteau ! Rien de tel que quelques bip-bip pour justifier l'utilité de nos gadgets de grands dadets. Faut des centrales nukes pour que les petits mongols jouent à leurs jeux de massacres et partent au cap d'Agde climatisés avec leurs blaireaux de parents. C'est VITAL, la CROISSANCE en dépend !
Et si pas croissance, toi pas salaire et toi mourir.
Pour ceux qui nous servent l'éternelle excuse du : "faut bien que je bouffe" je conseille le petit manuel d'utilisation du cerveau et les nombreuses possibilités d'autonomie offertes par cet instrument !
_________________
vivre libre ou mourir (mais de mort lente)
Revenir en haut
gpjp
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2012
Messages: 43
Localisation: 88-Vosges

MessagePosté le: 01/04/2012, 19:44    Sujet du message: Les métiers de l'avenir Répondre en citant

Tu as oublié la tondeuse à poils de nez de peur que les poils remontent jusqu'au cerveau Mort de Rire

Sinon plus simplement, depuis juillet 1998 je vis dans une maison qui est alimentée par un compteur réglé sur 3KW. Pour consommer moins de courant c'est pas compliqué : réduire à la source.

Avec 3KW on prends des précautions : Bouilloire + four = dijonction.
Four électrique à pyrolyse consommant à peine 2.9 KW en pyrolyse.
Et tout l'électroménager en A voire A+++.
Et dès le départ que des fluorocompactes dont certaines tiennent encore depuis la pose en 1998...
Et aucun appareil consommant plus de 3KW donc consommation maîtrisée.
Sinon pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire, une chaudière au gaz, pas de clim.
Revenir en haut
porcinet
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2010
Messages: 515
Localisation: e

MessagePosté le: 28/04/2012, 12:09    Sujet du message: Les métiers de l'avenir Répondre en citant

Un métier d'avenir et qui l'est depuis toujours : croque-mort ! Tant qu'il y a de la vie, y'a de la mort !
Sinon il y a liquidateur dans le nucléaire, ça paye bien mais pas longtemps ! En même temps, pour les retraites, c'est une piste.
_________________
vivre libre ou mourir (mais de mort lente)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:28    Sujet du message: Les métiers de l'avenir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Bienvenue sur le forum Transition -> Le bistrot des transitionnistes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation