Index du Forum


Résilience : Capacité d'une famille, d'un groupe ou d'une structure à s'adapter et rebondir suite à un choc violent.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Intervention militaire au Mali
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La revue de presse -> Sciences et économie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ramite
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2010
Messages: 1 054
Localisation: Gers

MessagePosté le: 23/01/2013, 21:34    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

Personnellement je suis pour l'intervention au Mali. Je m'en explique
J'aimerais bien savoir si tout le monde pense comme moi, ou si certains ne sont pas d'accord.
En tous cas je me souviens que l'intervention en Libye avait causé plus de mouvements sur le forum Mr. Green
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 23/01/2013, 21:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 23/01/2013, 22:20    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

Difficile de se faire un avis tranché, d'un pour ou d'un contre, sans analyse préalable de la situation.
Non pas que ce soit un gouvernement de "gôche", là n'est pas la question. Wink
Il me semble effectivement important de dire, comme tu le fais, que la déstabilisation de la Libye a eu des conséquences désastreuses pour les pays limitrophes : armes en quantité et en qualité.
Cependant, l'effondrement de pays déjà instables est probablement déjà un prémice de ce que va produire le Peak Oil : l'effondrement d'une civilisation (occidentale).

En conséquence, je me demande déjà si, être d'accord ou pas, c'est être déjà à contretemps d'un monde en train de mourir. Une course contre la montre déjà perdue d'avance.
Ou peut être pas... sur le principe d'action et de rétroaction positive.

2 émissions à voir pour l'analyse :
- Le diplo de Mermet (le MP3) : ils parlent du Mali.
- On n'est pas couché (samedi 19 janvier 2013) avec Marc Trévidic, qui publie «Terroristes, les 7 piliers de la déraison». AQMI est au centre de la problèmatique.

Même si je ne connais pas Marc Trévidic (procureur anti terroriste), il me semble qu'il a été très éclairant sur ce qu'est un groupe fondamentaliste religieux et extrême.
Je pense acheter son livre pour en savoir plus.

Bref, Hollande a jugé bon de stopper AQMI. La France semble un peu seule. C'est probablement une réaction raisonnée, et impérieuse (voire dangereuse). Il y a surement un jeu à plusieurs bandes.
Au Mali, l'intervention était largement demandé. Mais le coût sera probablement assez haut à payer (en instabilité et en vie).

Il est assez étonnant de voir la France intervenir de plus en plus souvent dans des guerres, souvent à sa propre initiative. Etonnant monde que nous allons laisser à nos enfants, et surtout, si instable alors que nous vivions "en paix" depuis si longtemps...
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 24/01/2013, 17:20    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

Autre débat sur le Mali, dans "Ce soir où jamais" (22/01/2013). (En fin, intervention de Frédéric Lordon sur la crise).
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
postdave
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 851
Localisation: Sud Ouest

MessagePosté le: 25/01/2013, 15:29    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

Pas du tout d'accord Ramite sur ce thème, pas du tout.

Déjà la dernière phrase contre les islamistes est violente et lapidaire, dans le sens ou l'islam est certainement le dernier rempart organisé contre l'impérialisme américain et là guerre qu'ils nous mènent (je sort de la lecture des mémoires de mitterrand Mr. Green le pire c'est que c'est vrai). Alors les dérives de l'islam on en parle, sur toutes chaines et radios, 40 fois par jour. Les dérives de l'impérialisme et de la toute puissance de l'économie sur l'humain, c'est que sur arté, c'est tou sles 2 mois et c'est pas bien virulent.

Ensuite sur le fond, je trouve ta position simpliste (ou alors j'ai mal lu, mal compris, et c'est moi el simpliste). l'analyse de la connerie faite n'est pas que cette stupide intervention en Libye, qui n'est que le déclencheur. La faute historique c'est exploitation de ce pays, c'est aussi l'embargo sur les armes au mali, et plus généralement la françafrique, et le maintient pendant des année au Mali comme dans nos anciennes colonies de dictateurs cléments avec les sociétés françaises et qui affament leur peuple.

Il me semble aussi très simpliste de réduire ce conflit à AQMI, car le souci latent est la zone quasi indivise au nord avec les bédoins/touareg, qui n'ont rien de commun avec leurs voisins du sud mali (ethnies qui n'ont rien à voir). Regarde comme ce pays est tracé au cordeau par nous, connards d'occidentaux humanistes, au mépris des peuples et des spécificités.

La solution, c'est l'autogestion de ce pays : restitution de leurs avoirs, de leurs infrastructures, de leurs ressources naturelles. Equipement et formation de leur armée. Puis, qu'ils s'autogèrent, qu'ils soient réellement libres.

En l'état l'intervention est hypocrite, bassement intéressée, hasardeuse militairement, impérialiste, presque raciste même tellement il est diffusé avec insistance la soit disant indigence de l'armée malienne, qui est pourtant privée de tout (même d'essence) par le dictateur qu'on leur a imposé.
Revenir en haut
Crevette
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 609
Localisation: Finistère Phare-Ouest

MessagePosté le: 26/01/2013, 20:32    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

Ben je suis contre aussi.

Mon argumentation est un peu décousue, mais je n'en pense pas moins.

Intervention faite hors mandat de l' ONU, même si l'ONU n'est pas la panacée...

Effectivement, le dirigeant actuel du Mali n'a aucune légitimité, il est là suite à un coup d'Etat... Mais il collabore avec la France...
Le Mali a d'immenses réserves d'or en sous sol.

Entre le Mali et le Niger, la frontière n'existe que sur le papier.
Résultat:
http://www.newsring.fr/actualite/1002319-niger-la-securite-des-sites-dareva…
_________________
La nature, c'est ce que nous sommes, et tout ce que nous avons.
Revenir en haut
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 28/01/2013, 06:42    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

Crevette a écrit:
Résultat:
http://www.newsring.fr/actualite/1002319-niger-la-securite-des-sites-dareva…

Autre article : L’armée française pour protéger l’uranium d’Areva : entre colonialisme et dépendance. Niger, Mali...
Guerre au Mali : sécuriser notre approvisionnement en uranium.

Débat sur le Mali et la Libye entre Michel Collon et Henri Guaino sur France 3 (Ce soir ou jamais)

Citation:
« En Afrique, la France, la Grande-Bretagne, les États-Unis et d’autres puissances occidentales ne sont pas en mesure de gérer, avec leurs groupes multinationaux, la concurrence économique de la Chine et d’autres pays émergents. Voulant maintenir à tout prix le contrôle des sources énergétiques et des minéraux stratégiques du continent, ainsi que de ses zones d’importance géostratégique, ils soufflent sur le feu des tensions et des conflits internes pour justifier leur intervention militaire, dont l’objectif est d’étouffer les luttes de libération des peuples. À cette fin ils n’ont aucun scrupule à utiliser des groupes jihadistes, dont les militants de base, convaincus de combattre l’impérialisme occidental, finissent par en être l’instrument. Ils les ont utilisés en Libye pour désagréger le pays de l’intérieur, pendant que l’OTAN l’attaquait avec des chasseurs-bombardiers et des forces spéciales infiltrées. Même le New York Times, après l’attaque en Algérie, admet que Kadhafi avait raison quand il prévenait que l’abattage de l’État libyen aurait provoqué le chaos, en laissant les mains libres aux jihadistes. Le New York Times cependant ne dit pas que l’OTAN fait la même chose en Syrie, confirmant que cela entre dans sa propre stratégie de la tension. » (Manlio Dinucci)


Le Dixmude achemine une importante force blindée au Mali


_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Crevette
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 609
Localisation: Finistère Phare-Ouest

MessagePosté le: 28/01/2013, 19:57    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

Mali : une guerre peut en cacher une autre

http://www.voltairenet.org/article177179.html
_________________
La nature, c'est ce que nous sommes, et tout ce que nous avons.
Revenir en haut
Ramite
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2010
Messages: 1 054
Localisation: Gers

MessagePosté le: 31/01/2013, 19:08    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

Le Mali pour les nuls : http://www.rue89.com/2012/04/12/coup-detat-touaregs-salafistes-la-crise-au-…
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ramite
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2010
Messages: 1 054
Localisation: Gers

MessagePosté le: 01/02/2013, 07:00    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

J'crois qu'vous avez raison. Le coup a été habilement monté. Même mes amis africains qui avaient tout de suite compris pour la Libye, pour la Côte d'Ivoire, ou pour la Syrie, s'y sont laissés prendre.

Le but était apparemment d'armer et de financer les salafistes d'En sardine pour qu'ils s'allient aux touaregs, et qu'en les secondant ils décrédibilisent leur revendication pourtant bien légitime d'indépendance de l'Azawad. En virant le président malien et ainsi en gagnant du temps par l'annulation des élections, puis en laissant 6 mois à En sardine pour s'implanter dans le conflit ; enfin en leur laissant le temps de commettre quelques bavures offertes rapidement à la presse (une main coupée,...).

Du coup, si les pays africains voisins interviennent aux côtés de la France, c'est parce qu'ils ont peur que cette indépendance du Nord Mali ne fasse boule de neige chez eux, pour d'autres ethnies qui ont les mêmes revendications.
Et ainsi la France fait d'une pierre deux coups, en assimilant En sardine à AQMI, et en régionalisant ainsi le conflit sur le Niger et l'Algérie.


postdave a écrit:
l'islam est certainement le dernier rempart organisé contre l'impérialisme américain

N'exagère pas non plus Smile

postdave a écrit:
Ensuite sur le fond, je trouve ta position simpliste (ou alors j'ai mal lu, mal compris, et c'est moi el simpliste). l'analyse de la connerie faite n'est pas que cette stupide intervention en Libye, qui n'est que le déclencheur. La faute historique c'est exploitation de ce pays, c'est aussi l'embargo sur les armes au mali, et plus généralement la françafrique, et le maintient pendant des année au Mali comme dans nos anciennes colonies de dictateurs cléments avec les sociétés françaises et qui affament leur peuple. Regarde comme ce pays est tracé au cordeau par nous, connards d'occidentaux humanistes, au mépris des peuples et des spécificités.

Oui, mais ça fait partie de l'héritage qui détermine la situation auquel notre gouvernement doit faire face ; la question c'était "est-ce qu'il veut agir pour rétablir les choses, ou est-ce qu'il veut profiter de la situation ?"

postdave a écrit:
La solution, c'est l'autogestion de ce pays : restitution de leurs avoirs, de leurs infrastructures, de leurs ressources naturelles. Equipement et formation de leur armée. Puis, qu'ils s'autogèrent, qu'ils soient réellement libres.

C'est évident.
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 01/02/2013, 16:59    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

Intervention assez claire de Michel Collon, que je suis depuis plus d'un dizaine d'années sur le Net. J'ai trouvé enfin la stratégie à plusieurs bandes

Intervention de Michel Collon (suite à l'émission de Taddeï).

Citation de Sarkozy, d'après Michel Collon : "Après la Libye, ce sera la Syrie, et après la Syrie, ce sera l'Algérie".
Michel dit que l'Algérie est coincée.

En gros, nous avons clairement une stratégie de sécurisation de l'or et de l’uranium malien, mais aussi les très importantes ressources naturelles du Niger frontalier (or, fer, charbon, uranium et pétrole), et avec en long terme une déstabilisation de l'Algérie (pétrole et gaz). Le reste, c'est du bla-bla.

Le Canard Enchainé de cette semaine ne s'y est pas trompé :



Ceci dit, je ne prend pas position pour l'une ou l'autre stratégie, l'autodétermination étant effectivement le top, mais l'état dans lequel a laissé la françafrique les Etats sous domination Foccart, puis des multinationales françaises (les 3 "B"), je me demande si le "laisser-faire" ne serait pas pire encore.

Ma question est plus de cet ordre : encore combien de temps la France aura les moyens de ses ambitions (énergétiques finies) ?
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 01/02/2013, 19:33    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

Vers la fin, bonne intervention sur le Mali de Mélenchon.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Ramite
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2010
Messages: 1 054
Localisation: Gers

MessagePosté le: 06/02/2013, 16:03    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

Ramite a écrit:
J'crois qu'vous avez raison. Le coup a été habilement monté.

Non, ça ne colle pas.
Les dates ne collent pas, le conflit a commencé bien avant l'élection présidentielle de 2012, donc il n'est pas provoqué par cette administration. Et apparemment à l'époque sarko non plus, ne voulait pas intervenir au Mali. Il s'agit donc bel et bien d'un choix récent, que les islamistes d'en sardine n'avaient pas prévu, ils pensaient que notre président mou aurait peur de se mouiller.
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 06/02/2013, 21:47    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

Sur le Mali : Explication de vote du député indépendant Laurent Louis au Parlement belge, 17 janvier 2013

Fiche Wiki de Laurent Louis.

Citation:
Merci, Monsieur le Président,

Messieurs les ministres,

Chers collègues,

La Belgique est bien le pays du surréalisme. Ce matin, on apprend dans la presse que l’armée belge est incapable de lutter contre les quelques militaires extrémistes aux convictions islamistes radicales qui existent en son propre sein et qu’il est impossible de les licencier faute de moyens juridiques suffisants. Et, par contre, dans un même temps, nous décidons d’aider la France dans sa lutte contre « le terrorisme » en lui apportant une aide logistique pour son opération au Mali. Que ne ferions-nous pas pour lutter contre le terrorisme… en dehors de nos frontières !

J’espère juste que nous aurons bien veillé à ne pas envoyer, pour cette opération antiterroriste au Mali ces fameux soldats belges islamistes. Je le dis sous la forme de l’humour, mais ce qui se passe actuellement dans le monde ne me fait pas rire du tout. Ça ne me fait pas rire car, sans aucun doute, les dirigeants de nos pays occidentaux sont en train de prendre les peuples pour des imbéciles avec l’aide et le soutien de la presse, qui n’est plus aujourd’hui qu’un organe de propagande des pouvoirs en place.

Un peu partout dans le monde, les interventions militaires et les déstabilisations de régimes deviennent de plus en plus fréquentes. La guerre préventive est devenue la règle et aujourd’hui, au nom de la démocratie ou de la lutte contre le terrorisme, nos Etats s’octroient le droit de violer la souveraineté des pays indépendants et de renverser des dirigeants légitimes.

Il y a eu l’Irak et l’Afghanistan, séquelles du mensonge américain. Sont venues ensuite la Tunisie, l’Egypte, la Libye où, grâce à vos décisions, notre pays a participé en première ligne à des crimes contre l’humanité pour renverser, à chaque fois, des régimes progressistes et modérés et pour les remplacer par des régimes islamistes dont – et c’est quand même bizarre ! – la première volonté fut d’imposer la sharia.

Il en est de même actuellement en Syrie, où la Belgique finance honteusement l’armement des rebelles islamistes qui tentent de renverser Bachar al-Assad. Ainsi, en pleine crise économique, alors que de plus en plus de Belges ont des difficultés pour se loger, se nourrir, se chauffer ou se soigner… eh oui, j’entends déjà le sale populiste que je suis… et bien, le ministre des Affaires Etrangères, il a décidé d’offrir aux rebelles syriens 9 millions d’euros. Bien sûr, on tentera de nous faire croire que cet argent servira à des fins humanitaires… un mensonge de plus !

Et, comme vous le voyez, depuis des mois notre pays ne fait que participer à la mise en place de régimes islamistes dans le nord de l’Afrique et au Moyen-Orient. Alors, quand on vient prétendre partir en guerre pour lutter contre le terrorisme au Mali… et bien, j’ai bien envie de rire.

C’est faux ! Sous les apparences de bonnes actions, nous n’intervenons que pour défendre des intérêts financiers, dans une totale logique néocolonialiste.

Il n’est véritablement pas cohérent de partir aider la France au Mali, au nom de la lutte contre le terrorisme islamiste, lorsqu’au même moment on soutient en Syrie le renversement de Bachar al-Assad par des rebelles islamistes qui souhaitent imposer la sharia, comme c’est déjà le cas en Tunisie ou en Libye. Il faut vraiment arrêter de nous mentir et de prendre les gens pour des imbéciles.

Le temps est, au contraire, venu pour dire la vérité. En armant les rebelles islamistes, comme les occidentaux ont auparavant armé Oussama ben Laden, cet ami des Américains, avant qu’ils ne se retournent contre lui, les pays occidentaux en profitent pour implanter dans « les nouveaux pays », comme on dit, des bases militaires, tout en favorisant leurs entreprises nationales. Tout est donc stratégique.

En Irak, nos alliés Américains ont mis la main sur les richesses pétrolières du pays. En Afghanistan, ce fut sur l’opium et la drogue, toujours très utiles pour se faire beaucoup d’argent assez rapidement. En Libye, en Tunisie, en Egypte ou encore en Syrie, le but fut – et est encore actuellement – de renverser des pouvoirs modérés pour les remplacer par des pouvoirs islamistes, qui très rapidement deviendront gênants et que nous attaquerons sans vergogne sous prétexte de lutter – à ce moment-là encore – contre le terrorisme ou de protéger Israël. Et donc, les prochaines cibles sont déjà connues. Dans quelques mois, je prends le pari que nos regards se tourneront vers l’Algérie et, finalement, vers l’Iran.

Faire la guerre pour libérer des peuples d’un agresseur extérieur, c’est noble. Mais faire la guerre pour défendre les intérêts des Etats-Unis, faire la guerre pour défendre les intérêts de grosses sociétés comme Areva, faire la guerre pour mettre la main sur des mines d’or, ça n’a rien de noble et cela fait de nos pays des pays agresseurs et voyous.

Personne n’ose parler mais, qu’à cela ne tienne, je ne me tairais pas. Et tant pis si ma lutte doit me faire passer pour un ennemi de ce système qui bafoue les droits de l’homme au nom des intérêts financiers et géostratégiques et néocolonialistes.

Bafouer ce régime et le dénoncer, c’est un devoir et une fierté pour moi. Et, sincèrement, je m’excuse pour le vocabulaire populaire utilisé, j’emmerde tous les soi-disant bien-pensants, qu’ils soient de gauche ou de droite ou du centre, qui sont aujourd’hui aux basques de nos pouvoirs corrompus et qui se plairont à me tourner en ridicule.

J’emmerde nos dirigeants qui jouent avec leurs bombes comme des gamins dans une cour de récréation. J’emmerde ceux qui prétendent être des démocrates alors qu’ils ne sont que des criminels de bas étage.

Je n’ai pas beaucoup de respect non plus pour les journalistes qui ont le culot de faire passer les opposants pour des débiles mentaux, alors qu’au fond ils savent très bien que ces opposants ont parfaitement raison.


Je méprise enfin au plus haut point ceux qui se prennent pour les rois du monde et qui nous dictent leur loi car, moi, je suis du côté de la vérité, du côté de la justice, du côté de ces victimes innocentes du « pognon-à-tout-prix ».

Et c’est pour cette raison que j’ai décidé de m’opposer clairement à cette résolution qui envoi notre pays soutenir la France dans son opération néocolonialiste.

Depuis le début de l’opération française, le mensonge est organisé.

On nous dit que la France ne fait que répondre à l’appel au secours d’un président malien. On en oublierait presque que ce président n’a aucune… mais aucune légitimité ! et qu’il a été mis en place pour assurer la transition, suite au coup d’Etat de mars 2012. Qui a soutenu ce coup d’Etat ? Qui en est à la base ? Pour qui travaille ce « président de transition » ? Voilà le premier mensonge.

Le président français François Hollande ose prétendre mener cette guerre pour lutter contre les djihadistes qui menacent… oh ! ils menacent, rendez-vous compte ! le territoire français et européen ! Mais, quel vilain mensonge ! En reprenant cet argument officiel, tout en profitant pour effrayer la population en augmentant le niveau de la menace terroriste, en mettant en œuvre le plan Vigipirate, nos dirigeants et les medias font preuve d’un culot inimaginable.

Comment peut-on oser sortir un tel argument alors que la France et la Belgique n’ont pas hésité à armer et soutenir les djihadistes en Libye et que ces même pays continuent actuellement à soutenir ces djihadistes en Syrie ? Ce prétexte ne sert qu’à cacher les desseins stratégiques et économiques.

Nos pays n’ont même plus peur de l’incohérence car tout es fait pour la cacher. Mais l’incohérence est pourtant bien présente. Ce n’est pas demain que vous verrez un Malien venir commettre un attentat en Europe. Non. A moins qu’on en crée un subitement, pour mieux justifier encore cette opération militaire en Afrique. On a bien créé le 11 septembre pour justifier l’invasion, l’arrestation arbitraire, la torture et le massacre de populations innocentes. Alors, créer un terrorisme malien… bon, ça ne doit pas être trop compliqué pour nos dirigeants sanguinaires.

Un autre argument utilisé pour justifier ces derniers mois les opérations militaires c’est la protection des droits de l’homme. Ah ! Cet argument est encore utilisé aujourd’hui pour justifier la guerre au Mali. Mais oui ! Nous devons agir car sinon les méchants islamistes radicaux vont imposer la sharia au Mali, lapider les femmes et couper les mains des voyous. Oh, c’est vrai que l’intention, elle est noble… noble et salvatrice, c’est sûr. Mais, pourquoi, alors ? Pourquoi, bon dieu, nos pays ont-ils alors participé à l’accession au pouvoir – en Tunisie, en Libye – d’islamistes qui ont décidé d’appliquer cette sharia dans ces pays qui étaient, il n’y a pas si longtemps de cela encore, « modernes et progressistes » ? Je vous invite à demander aux jeunes Tunisiens qui sont à la base de la révolution en Tunisie s’ils sont heureux de leur situation actuelle. Tout cela c’est de l’hypocrisie.

L’objectif de cette guerre au Mali est très clair. Et puisqu’on n’en parle pas, je vais en parler.

L’objectif c’est de lutter contra la Chine et permettre à notre allié américain de maintenir sa présence en Afrique et au Moyen-Orient. C’est cela que visent ces opérations néocolonialistes ! Et vous verrez, quand l’opération sera terminée, la France conservera, bien entendu, des bases militaires au Mali. Ces bases serviront aussi aux Américains et, en même temps, parce que cela se passe toujours comme ça, des sociétés occidentales mettront la main sur des contrats juteux qui priveront, de nouveau, les pays recolonisés de leurs richesses et de leurs matières premières.

Alors, soyons bien clairs, les premiers bénéficiaires de cette opération militaire ce seront les patrons et les actionnaires du géant français Areva, qui tente depuis des années d’obtenir l’exploitation d’une mine d’uranium a Faléa, une commune de 17 000 habitants située à 350 kilomètres de Bamako. Et, je ne sais pas pourquoi, mais mon petit doigt me dit qu’il ne faudra pas longtemps pour que Areva puisse enfin exploiter cette mine. Je ne sais pas… c’est une impression que j’ai…

Il est donc hors de question que je participe à cette colonisation minière, cette colonisation des temps modernes. Et, pour ceux qui doutent de mes arguments, je les invite sincèrement à se renseigner sur les richesses du Mali.

Le Mali est un grand producteur d’or. Mais, depuis peu, il a été désigné… depuis peu, hein… comme étant un pays qui offre un environnement de classe mondiale… de classe mondiale… pour l’exploitation d’uranium. Mais, comme c’est bizarre ! Un pas de plus vers une guerre contre l’Iran ! C’est une évidence !

Pour toutes ces raisons, et afin de ne pas tomber dans le piège du mensonge que l’on nous tend, j’ai décidé de ne pas soutenir cette intervention au Mali et je voterai donc contre.

Et ce faisant, je fais preuve de cohérence puisque je n’ai jamais soutenu par le passé nos interventions criminelles en Libye ou en Syrie, me profilant de la sorte comme le seul parlementaire de ce pays à défendre la non ingérence et la lutte contre les intérêts obscurs.

Je pense vraiment qu’il est grand temps de mettre un terme à notre participation à l’ONU ou à l’OTAN et de sortir de l’Union Européenne si cette Europe, au lieu d’être un gage de paix, devient une arme d’attaque et déstabilisation de pays souverains aux mains d’intérêts financiers et non plus humanistes.

Enfin, je ne peux qu’encourager notre gouvernement à rappeler au président Hollande les obligations qui résultent de la Convention de Genève en matière de respect des prisonniers de guerre. J’ai, en effet, été outré d’entendre à la télévision, de la bouche du président français, que son intention était de « détruire », je dis bien « détruire », les terroristes islamistes. Alors, je ne voudrais pas que la qualification utilisée pour nommer des opposants au régime malien… c’est toujours pratique aujourd’hui de parler de « terroristes islamistes »… soit utilisée pour contourner les obligations de tout Etat démocratique en matière de respect des droits des prisonniers de guerre. Nous attendons un tel respect de la patrie des droits de l’homme.

Enfin, et pour terminer, permettez-moi de souligner la légèreté avec laquelle nous décidons de partir en guerre.

Tout d’abord, le gouvernement agit, sans la moindre autorisation du Parlement. Il paraît qu’il en a le droit. Il envoi du matériel et des hommes au Mali. Le Parlement réagit par la suite. Et, quand il réagit, comme aujourd’hui, eh bien… cette institution n’est composée que d’un tiers de ses membres… encore beaucoup moins si l’on parle des élus membres francophones. C’est donc une légèreté coupable qui ne m’étonne pas vraiment venant d’un Parlement de toutous soumis aux dictats des partis politiques.

Je vous remercie.

_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 06/02/2013, 23:35    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

Soral sur le Mali (et autres)...
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Ramite
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2010
Messages: 1 054
Localisation: Gers

MessagePosté le: 09/02/2013, 18:59    Sujet du message: Intervention militaire au Mali Répondre en citant

D'accord ou pas, ce Soral est toujours passionnant.
Et très courageux, ce député belge !

Bon, alors ça veut dire que Hollande ne fait que poursuivre la politique entamée par sarko, dans la continuité... moi qui avait encore un faible espoir !
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:43    Sujet du message: Intervention militaire au Mali

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La revue de presse -> Sciences et économie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation