Index du Forum


Résilience : Capacité d'une famille, d'un groupe ou d'une structure à s'adapter et rebondir suite à un choc violent.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Doc] Les réseaux de l'extrême

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La revue de presse -> Politique et militantisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 06/02/2013, 18:42    Sujet du message: [Doc] Les réseaux de l'extrême Répondre en citant

Sur Pluzz : Les réseaux de l'extrême 1er épisode : Les obsédés du complot.

Sur YouTube : Les réseaux de l'extrême : Les obsédés du complot.

Document de Caroline Fourest...

Citation:
Les obsédés du complot : ils voient des complots partout et ont fait de la manipulation par les médias leur unique grille de lecture du monde et de l'actualité. Ce sont les «obsédés du complot», ces tribus d'internautes soumis à des mercenaires de la propagande passés maîtres dans l'art de désinformer pour radicaliser les identités et discréditer la démocratie en même temps que la presse. Ils rejettent, entre autres, la version officielle des attentats du 11 Septembre. La journaliste Caroline Fourest décrit par le menu détail ceux qu'elle nomme «les réseaux de l'extrême», remonte leur fil et analyse leurs codes. Qui sont-ils ? Pourquoi ont-ils tant de succès ?


Il y a l'interview dans le documentaire du Général Wesley Clark de 2007, expliquant qu'il est tombé sur un mémo de 2001 planifiant l'attaque de 7 pays (Irak, Syrie, Liban, Libye, Somalie, Soudan et l'Iran) en 5 ans.

Liste des réseaux dénoncés par le documentaire :
  • Investig'Action de Michel Collon
  • Egalité et réconciliation d'Alain Soral
  • Réseau Voltaire de Thierry Meyssan
  • Solidarité et progrès de Jacques Cheminade
  • Reopen 911
Son interview sur France5, sur le documentaire.

Il y a 4 volets aux documentaires de C. Fourest :

2- Les Radicaux de l’islam

Qu’ils soient salafistes ou Frères musulmans, ils forment la planète de ceux qui placent leur vision de Dieu au-dessus des hommes. Ce film explore et explique les nuances politiques de ces deux courants de l’islam avec une attention toute particulière portée à la différence entre le réformisme fondamentaliste et stratège des Frères musulmans et la démarche des salafistes. A travers le combat d’un imam, Hassen Chalghoumi, courageux résistant à la propagande des tenants de l’islam politique, antisémite et antilaïque, puis à travers un décorticage minutieux de l’UOIF, ses prédicateurs et ses modèles.

Diffusion : mardi 12 février 2013 à 20.35

3- Les Enragés de l’identité

Divisée entre les identitaires et les ultra-nationalistes, cette mouvance, à droite du Front national, s’est fait connaître à coups d’« apéros saucisson pinard » et d’opérations « coup de poing » contre la mosquée de Poitiers, ou encore lorsque les gros bras des Jeunesses nationalistes ont passé à tabac des militantes féministes Femen lors d’une manifestation organisée contre le mariage pour tous. Qui sont ces groupes, quelles sont leurs différences ? Comment expliquer l’évolution de cette mouvance radicale, parfois passée de l’antisémitisme et du régionalisme à un discours pseudo-républicain mais, surtout, anti-Islam ?

Diffusion mardi 19 février 2013 à 20.35

4- Les Naufragés de Sion

Enquête sur les mouvements radicaux obsédés par le conflit israélo-palestinien. Qui sont-ils ? Le film propose un décryptage de ces nébuleuses ultra-antisionistes (Les Ogres, réseau Dieudonné, Indigènes de la République) et ultra-sionistes (LDJ et réseau anti-Eurabia) en s’appuyant sur la parole d’experts et des débats avec des personnalités responsables ou prenant le contre-pied de ces mouvances.
Diffusion : mardi 19 février 2013 à 21.30
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett


Dernière édition par Alter Egaux le 06/02/2013, 21:32; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 06/02/2013, 18:42    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 06/02/2013, 21:16    Sujet du message: [Doc] Les réseaux de l'extrême Répondre en citant

1er Documentaire finalement assez bien fait, et je suis notamment d'accord avec la posture de Bertrand Badie, sur la critique des "théories du Complot" : minimiser systématiquement la part de la société civile et de son influence, tout en reconnaissant l'existence de complots, qui échouent, dérivent et parfois réussissent temporairement.

Je ne mettrais cependant pas Michel Collon sur le même registre que l'extrême droite, même si celui ci est parfois borderline sur certains sujets. C'est un très ancien observateur de l'OTAN et des Stay-behind, notamment lorsque ceux ci font des attentats sous fausse bannière. Il a d'ailleurs été passé à tabac en Belgique par l'extrême droite belge, et bien plus violemment que Caroline Forest lors de la manif anti "Mariage pour tous".

La réponse de Michel Collon :

Citation:
Rien que ça ! J’ai écrit à la présentatrice de l’émission, Carole Gaessler, pour demander à pouvoir me justifier de ces crimes épouvantables, et des calomnies de Fourest, dans le débat qu’elle animera ensuite. Pas de réponse à ce jour.

J’invite chacun à regarder cette émission en réfléchissant aux questions suivantes :

1. Pourquoi Fourest m’accuse-t-elle sans m’avoir jamais demandé ce que je pense réellement ?

2. Pourquoi ne cite-t-elle jamais mes articles et livres où j’écris exactement le contraire de ce qu’elle m’attribue ?

3. Pourquoi, à la place, me calomnie-t-elle en m’amalgamant à des gens d’extrême droite avec qui je n’ai rien à voir et que je combat ?

4. Pourquoi refuse-t-elle un débat public qui permettrait aux gens de se faire leur opinion ?

5. Pourquoi met-elle toute son énergie à critiquer les auteurs très divers comme Chomsky, Bricmont et Ramadan et moi-même qui critiquons Israël et les guerres des USA ?


De même, la réponse du Réseau Voltaire : Lettre ouverte du Réseau Voltaire France au Directeur Général de France Télévisions, assez longue et argumentée.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Ramite
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2010
Messages: 1 054
Localisation: Gers

MessagePosté le: 09/02/2013, 18:41    Sujet du message: [Doc] Les réseaux de l'extrême Répondre en citant

La calomnie est la spécialité de Caroline Fourest, qui a d'ailleurs été plusieurs fois condamnée pour des propos purement mensongers. Je l'entend régulièrement sur la matinale de france culture, et c'est fou ce qu'elle peut passer son temps à enfoncer des personnalités en leur trouvant des fréquentations inexistantes, des propos détournés ou sortis de leur contexte, etc..
Pas étonnant qu'au bout d'un moment elle se fasse agresser, même si évidemment ce genre de violence est débile et contre-productif.
C'est une vendue.
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 12/02/2013, 22:12    Sujet du message: [Doc] Les réseaux de l'extrême Répondre en citant

2eme volet : Les Réseaux de l'extrême : Les Radicaux de l'islam

Citation:
Comme pour chaque volet de cette série, Caroline Fourest construit son enquête en plusieurs temps. Ceux de l’explication et du décryptage, et enfin celui de la confrontation. Celle-ci a lieu avec l’imam fondamentaliste Tareq Oubrou, de Bordeaux, qui se réclame davantage de l’Islam spirituel que politique. Auparavant, la journaliste a interrogé Séverine Labat, chercheuse au CNRS : « L’islamisme n’est pas une religion, c’est une idéologie politique à base de religieux… Il y a presque autant d’islamismes que d’islamistes. »
Il faut pourtant distinguer deux idéologies : celle des Frères musulmans, créés en Egypte en 1928 par Hassan el-Banna, le grand-père de Hani et Tariq Ramadan, et le salafisme, qui connaît deux tendances. D’un côté, les fondamentalistes qui prônent un recul de la sécularisation et ne font pas de politique et, de l’autre, les djihadistes qui veulent par la violence imposer un Etat islamiste à la société. « Les musulmans laïques, ce sont les pires pour eux, parce que ce sont des frères qui ne sont pas dans la ligne… Les principales cibles des djihadistes, ce sont les musulmans. » Hassen Chalghoumi, l’imam de la mosquée de Drancy, le sait bien, lui qui incarne cet islam apaisé. Sous protection policière, il continue de résister à la propagande des tenants d’un islam radical qui développe une rhétorique antisémite et antilaïque. Il n’hésite pas à dénoncer un double discours : « Ils sont très intelligents, ils ont la langue des politiques. » Une stratégie que Caroline Fourest propose de décoder, en décortiquant le fonctionnement de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France), cette branche fondamentaliste et politique de l’islam, et celui de l’école de pensée de ses dirigeants et prédicateurs, celle des Frères musulmans. Un mouvement politique qui pratique la réislamisation par le bas via l’encadrement éducatif et social. A leur égard, l’imam Tareq Oubrou propose un autre point de vue…


Pas encore vu.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 13/02/2013, 21:02    Sujet du message: [Doc] Les réseaux de l'extrême Répondre en citant

Version YouTube : 2eme volet : Les Réseaux de l'extrême : Les Radicaux de l'islam
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 19/02/2013, 19:18    Sujet du message: [Doc] Les réseaux de l'extrême Répondre en citant

Volet n°3 (replay) : Les Enragés de l’identité

Citation:
Les Enragés de l’identité

Divisée entre les identitaires et les ultra-nationalistes, cette mouvance, à droite du Front national, s’est fait connaître à coups d’« apéros saucisson pinard » et d’opérations « coup de poing » contre la mosquée de Poitiers, ou encore lorsque les gros bras des Jeunesses nationalistes ont passé à tabac des militantes féministes Femen lors d’une manifestation organisée contre le mariage pour tous. Qui sont ces groupes, quelles sont leurs différences ? Comment expliquer l’évolution de cette mouvance radicale, parfois passée de l’antisémitisme et du régionalisme à un discours pseudo-républicain mais, surtout, anti-Islam ?

Sont abordés :

Ils se voient déjà en guerre civile.
Le projet Apache est le bloc identitaire parisien, et se voir en peuple autochtone assiégé.
Pourtant, Vincent Tiberj affirme que toutes les études des 10 dernières années montrent que les musulmans de France sont 2,5 millions (5% de la population), et non 5 ou 10 millions comme l'affirment les identitaires.

Volet n°4 dans la foulée (replay) : Les naufragés de Sion.

Citation:
Les naufragés de Sion
Enquête sur les mouvements radicaux obsédés par le conflit israélo-palestinien, ceux qui envahissent les forums internet et les réseaux sociaux, prêts à tout pour convaincre. Caroline Fourest décrypte les nébuleuses antisionistes, des Ogres au réseau Dieudonné en passant par les Indigènes de la République,puis les communautés sionistes, comme LDJ et anti-Eurabia. Pour détailler l'état d'esprit de ces mouvances et leur champ d'action, la journaliste, spécialiste des mouvements extrémistes depuis plus de quinze ans, fait intervenir des experts et des responsables politiques. Comment ces réseaux transmettent-ils leur message ?

_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett


Dernière édition par Alter Egaux le 20/02/2013, 09:43; édité 15 fois
Revenir en haut
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 20/02/2013, 08:29    Sujet du message: [Doc] Les réseaux de l'extrême Répondre en citant

J'ai ajouté les liens sur les 2 derniers volets, et déplacé le sujet vers la Veille, car globalement, les documentaires sont assez bien faits.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:28    Sujet du message: [Doc] Les réseaux de l'extrême

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La revue de presse -> Politique et militantisme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation