Index du Forum


Résilience : Capacité d'une famille, d'un groupe ou d'une structure à s'adapter et rebondir suite à un choc violent.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Transition : Piège à cons

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Bienvenue sur le forum Transition -> Le bistrot des transitionnistes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Phyvette
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2010
Messages: 453
Localisation: viroflay

MessagePosté le: 24/11/2013, 14:04    Sujet du message: Transition : Piège à cons Répondre en citant

Ce titre provocateur volontaire pour bien souligner le problème.

La transition suppose une lente évolution du mode de vie. Une adaptation du modèle occidental vers plus de sobriété, c'est une utopie. Rien ne fera changer le capitalisme triomphant. On c'est gourés, personne n'est près a faire des sacrifices dans son coin sans y être contraint, ou bien peu de monde, très loin d'une quelconque masse critique. On cherche juste a aménager au mieux les évolutions supposée lentes au mieux des possibles.

C'est totalement inopérant.

Pour reconstruire il faut d'abord détruire, détruire le monde actuel, ne plus le financer par son travail, ses impôts, sa consommation. Il faut couper des dettes, favoriser l'effondrement. Il faut retourner la table, vider l'eau du bain avec le bébé.

Ce monde n'est pas réformable, il faut le laisser crever.
_________________
n°1
n°2
n° 3
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 24/11/2013, 14:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yab Léo
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 64
Localisation: Zion

MessagePosté le: 26/11/2013, 06:59    Sujet du message: Transition : Piège à cons Répondre en citant

Salut Phyvette.

Un avis que je partage aussi.
Cet abcé est inguerissable....Et surtout, la majorité des malades ne veulent se faire soigner.

Le probleme est anticipé dans les Cartel...http://www.wsws.org/fr/articles/2013/jui2013/morg-j19.shtml
_________________
"L'intelligence n'est rien sans la conscience de notre responsabilité vis à vis des autres formes de vie."
Revenir en haut
Ramite
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2010
Messages: 1 054
Localisation: Gers

MessagePosté le: 04/12/2013, 08:40    Sujet du message: Transition : Piège à cons Répondre en citant

Content de te l'entendre dire, Phyvette. ça fait un moment que je dis que la solution ne viendra pas d'une quelconque politique. En fait, toute tentative politique en ce sens serait même, non seulement inefficace, mais également inévitablement contre-productive.

Par contre je pense que tu trompes en ce qui concerne le capitalisme. Celui-ci est prêt à s'adapter, et pourra le faire rapidement. Mais il est contraint par les politiques de l'état, son poids financier, sa législation, les taxations qui augmentent et qui ne cesseront d'augmenter, les services publics extrêmement importants en terme de PIB (57% pour la France, par exemple) qui sont difficilement réformables et qui créent des conditions économiques indépassables, etc.

Le problème, c'est l'état, et là je te rejoins, il faut le détruire, en refusant l'impôt et les lois, en faisant du travail au noir et de la contre-économie, en profitant des allocations et des subventions pour le ruiner, etc. Lorsque l'état s'effondrera, alors l'économie aura les mains libres pour faire changer les choses et s'adapter à la demande qui a déjà évolué ou qui aimerait pouvoir le faire. La place sera vacante pour l'innovation et pour le développement des alternatives, une fois que les monopoles directs et indirects seront brisés.
Ce courant de pensée, révolutionnaire et pro marché libre, qui préconise la destruction de l'état par l'économie souterraine, a un nom : l'agorisme.
http://www.wikiberal.org/wiki/Agorisme

Et comme le disait Ludwig Von Mises : "Les gens qui combattent pour la libre entreprise et la libre concurrence ne défendent pas les intérêts de ceux qui sont riches aujourd’hui. Ils réclament les mains libres pour les inconnus qui seront les entrepreneurs de demain et dont l’esprit inventif rendra la vie des générations à venir plus agréable."
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 05/12/2013, 07:11    Sujet du message: Transition : Piège à cons Répondre en citant

Détruire le monde, détruire les Etats, mouais... Du déjà vu, entre les guerres mondiales et les effondrements des Etats (Irak, Afghanistan, Lybie, ...).

Les transitions demandent du temps et de l'énergie, et ne sont pas forcément visible par la communauté.
Parfois, cela va beaucoup plus vite, et invisible en dehors des initiés, comme l'exemple de la transition énergétique allemande :

Comparaison France/Allemagne sur les EnR :



Détruire le monde ou détruire les Etats sont des impasses pour moi, et comme la nature n'aime pas le vide, la destruction entrainera immédiatement une reconstruction, sauf si cette destruction a entrainé la fin du Monde. Auquel cas, la discussion sur l'avenir ne nous appartiendra plus.

Antonio Gramsci disait : « Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres ».
Si cela tarde à apparaître, et même néobio en convient maintenant, nul nécessité de s'impatienter et de vouloir prendre le raccourci par les bois, où les ombres des chiens ressemblent à des loups, et inversement.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Ramite
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2010
Messages: 1 054
Localisation: Gers

MessagePosté le: 06/12/2013, 07:48    Sujet du message: Transition : Piège à cons Répondre en citant

Alter, si la transition tarde à se faire, c'est à cause des états : l'état est un paquebot, alors que l'économie est un banc de poissons.
Je reprend mon exemple des subventions agricoles : sans ces subventions, la plupart de nos agriculteurs auraient fait faillite depuis longtemps avec leurs méthodes. Sans subventions, ils travailleraient différemment, ou bien ils feraient faillite, et ainsi ils laisseraient la place aux très nombreux jeunes qui savent ce qu'il faut faire pour construire une agriculture d'avenir, écologique, résiliente et efficiente.
En France l'état pèse 53% du PIB, et l'ensemble de ce poids est prélevé sur les épaules du secteur privé. On comprend alors facilement pourquoi la transition est impossible.
Quand à la transition allemande, elle a bénéficié surtout à quelques investisseurs, en connivence avec les hommes politiques, qui s'en sont mis plein les poches aux frais du contribuable allemand et pour bien peu de résultats si on compare avec les sommes investies.
_________________
Décroitre et s'affranchir, maintenant !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:24    Sujet du message: Transition : Piège à cons

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Bienvenue sur le forum Transition -> Le bistrot des transitionnistes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation