Index du Forum


Résilience : Capacité d'une famille, d'un groupe ou d'une structure à s'adapter et rebondir suite à un choc violent.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Lanceur d'alerte] Gary McKinnon

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Bienvenue sur le forum Transition -> Le bistrot des transitionnistes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alter Egaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 4 120
Localisation: Ile de France et Auvergne

MessagePosté le: 19/12/2013, 18:43    Sujet du message: [Lanceur d'alerte] Gary McKinnon Répondre en citant

Je ne connaissais pas Gary McKinnon, également connu sous le nom Solo, ayant un syndrome d'Asperger.
Ce qui explique sa persévérance à écumer les serveurs des bases militaires US, pour y trouver des dossier sur l'énergie libre et les OVNI.

Sa fiche Wiki dit que c'est un pirate informatique britannique accusé par les États-Unis d'avoir réussi le « plus grand piratage informatique militaire de tous les temps ».

Mais ce qu'il cherchait, il l'a (dit il) trouvé. Une preuve d'OVNI, sur les serveurs du pentagone.

Citation:
Concernant l'énergie libre, McKinnon affirme n'avoir absolument rien découvert : « Gardez à l'esprit que 99 % du temps, on ne trouve rien, absolument rien. J'ai écumé le système pendant des années. […] Je pense réellement que j'ai dû aller dans des endroits beaucoup plus sensibles que je ne le croyais à l'époque. J'ai probablement manqué beaucoup de choses ».

Sur les ovnis, McKinnon a lu sur le site du projet Révélation qu'une expert photographique de la NASA, nommée Donna Hare, avait dit que dans le bâtiment 8 du centre spatial Johnson de Houston, des personnes passaient leur temps à retoucher les images satellites à haute résolution pour effacer les ovnis. Les images étaient ensuite vendues aux universités et autres. McKinnon a alors recherché dans les dossiers du bâtiment 8, également protégés par des mots de passe blancs, et est tombé sur des répertoires nommés « filtrées » et « non-filtrées », « à traiter » et « brutes », remplis d'images au format NASA ou dans un format de fichier qu'il n'avait encore jamais vu (ni jpeg, ni gif). Elles pesaient chacune 200 à 300 Mo. Avec sa connexion bas débit de 56K à l'époque, cela lui aurait coûté 5 min pour télécharger un seul mégaoctet. Il a alors réduit la résolution couleur de la machine dont il avait pris le contrôle et a ouvert la première image. Elle s'est affichée par saccades et montrait une vue au-dessus de l’hémisphère terrestre où se trouvait un grand objet en forme de cigare aux extrémités légèrement aplaties avec des dômes sphériques au-dessus, en dessous, sur les côtés et à ses extrémités : « Il n'y avait aucune soudure, aucun rivet, pas d'antennes télémétriques, rien du genre. Il [est] évident que ça ne ressemblait à aucun satellite que j'avais vus. Je suis accro à l'espace depuis l'âge de 14 ans donc j'en ai vu, des photos de satellites3 ».

Tout en observant l'image, apparue aux trois-quarts, une personne de la NASA a vu la souris de McKinnon bouger à l'écran, a cliqué sur l’icône du réseau local et a fermé la liaison. C'est là le début de son arrestation car la sécurité a ensuite remonté l'adresse IP de intrus jusqu'au Royaume-Uni. Plus tard, McKinnon ne se souvient plus très bien combien de temps après avoir été repéré, il passait toutes ses nuits sur l'ordinateur et avait perdu la notion du temps, des policiers ont débarqué à son domicile avec un mandat de perquisition pour l'arrêter. McKinnon était conscient que toutes les preuves de ses recherches étaient sur son disque dur et qu'ils les découvriraient tôt ou tard alors il a reconnu s'être introduit sur des sites secret défense mais a refusé de reconnaitre de prétendus dommages causés aux systèmes.

En s'introduisant dans le système de l'US Space Command, McKinnon prétend également avoir découvert une liste intitulée « agents non-terrestres » (Non Terrestrial Officers), avec des noms, des grades, en tout une vingtaine de personnes nommées. Il ne croit pas que ces agents non-terrestres soient des aliens mais pense que c'est une preuve que l'armée américaine dispose d'un bataillon secret dans l'espace. Une autre liste mentionnait des transferts de matériel de « vaisseau à vaisseau » ou de « flotte à flotte », ce qui implique de nombreux vaisseaux. McKinnon pense alors que les États-Unis sont en train (2002) de créer un corps militaire spécial évoluant dans l'espace en utilisant de la technologie extraterrestre acquise d'une façon ou d'une autre.


Pour info, arrêté en 2002 en GB, il a été, le 16 octobre 2012, par la ministre de l'intérieur britannique, déclaré non extradable pour raison de santé vers les USA.
_________________
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 19/12/2013, 18:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Bienvenue sur le forum Transition -> Le bistrot des transitionnistes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation